[Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Isho le Mer 23 Nov - 2:43

[HRP]

Bon, je tiens à dire 2-3 choses à propos de ce sujet :


  • Tout ce que je vais écrire ici s'est vraiment passé en RP en jeu. J'vois pas l'intérêt de le faire sinon.
  • Quand je poste ici, vous pouvez être sûr que je suis connecté IG parce qu'Isho écrit son journal IG.
  • J'aimerais qu'un perso qui sait ce qui est écrit ici ai d'abord fouiné dans la cabine d'Isho au bar pour trouver le cahier, ou qu'il ai entendu quelqu'un qui l'a fait en parler. C'est pas compliqué, le cahier est juste dans le bureau d'Isho. Quand y'a pas de bureau, Isho l'a sur lui. Triste. :p


[/HRP]


L'ancien journal de bord d'Isho ayant coulé lors du Raz de marée qui changea une nouvelle fois le monde, il décida enfin d'en refaire un maintenant qu'il était établi à Sufokia pour de bon. C'est un soir de Novamaire qu'il trempa sa plume de Truche dans un petit pot d'encre de Kralamour, bien au chaud dans sa cabine, au Bar des Bananas.





21 Novamaire

En fait, on est le 22. Mais bon, ce que je vais écrire s'est passé hier et la date n'a pas d'importance alors, je commence :

Je me baladais absolument innocemment près du Trône de Sufokia lorsqu'une voix familière prononça mon nom dans mon dos. C'est la mine triste que je reconnu Tirriri, l'instructeur. Il était censé apprendre aux mousses à se battre mais il faut croire que le poste ne lui plaisait pas : cela faisait quelques jours qu'il songeait à quitter l'équipage, pour des raisons 'qui le regardent'.
Enfin, je lui proposai donc de se joindre à moi. Nous cherchions quelque chose à faire, quelqu'un à dépouiller quand nous passâmes devant la taverne du village. C'est là que je me suis rappelé que la bière se faisait de plus en plus rare au bar, et que j'ai donc proposé à Tirriri d'emprunter un tonneau à la ville. Celui-ci acquiesça.

Un rapide coup d'oeil dans la taverne me suffit pour savoir qu'aucun garde ne traînait dans les parages. On a essayé de crocheter la serrure du comptoir : Impossible. Alors on s'y est mis à deux et on a fait passé le tonneau par dessus. On l'a transporté jusqu'au poste de Douane, où on a enguirlandé les gardes en leur disant que c'était un cadeau. On était même pas déguisés, une chance qu'ils nous aient pas reconnus. On est passés et quelques mètres plus loin, des types nous ont sauté dessus. Je me suis réveillé aux cachots. Les douaniers s'étaient bien foutus de nous. Enfoirés!

En grand habitué de l'auberge des pauvres, je savais comment en sortir rapidement : Une bouche d'égouts mène à la Dune Kane, suffit de réussir à fabriquer une lime pour s'échapper. J'suis donc revenu et le tonneau avait disparu. D'ailleurs.. Je viens de voir qu'on l'a amené au bar. Sûrement Tirri, ça. Mes yeux se ferment tout seuls, on doit sûrement être le 23 maintenant, alors je continuerais ça une autre




La phrase s'arrête ici et les mots sont comme balayés sur quelques lignes, comme si on avait essayé de les effacer à la main avant que l'encre ne sèche.


Edit : La page est de nouveau à sa place, attachée avec un vieux bout de ficelle.


Dernière édition par Isho le Ven 15 Avr - 18:45, édité 4 fois

_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Disparu
Disparu

Messages : 894
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Isho le Mer 7 Déc - 3:24

Ca faisait un moment qu'Isho n'avait rien écrit dans son foutu journal de bord. Aussi il décida de le faire ce soir, l'épaule douloureuse.


06 Descendre

Quelle journée! C'est après avoir éclaté un ou deux gardes sufokiens en profitant de la pagaille que la guerre avait déclenché que je suis arrivé au bar pour réfléchir à comment je pouvais améliorer ce dernier. Chose que j'ai pas eu le temps de faire : Hizea est vite arrivée en gueulant qu'elle voulait un entretien. Heureusement Sugalo passait par là et j'ai encore pu déléguer mes obligations avant de retourner à mes fabulations sur l'éventualité de mettre un étage au bar.

Quelques heures de sieste réflexion plus tard, j'appris que l'entretien de la belle gosse s'était bien passé, et que son mec avait tapé sur la tronche de Wohptinssa. Ça l'endurci, ça peut pas lui faire de mal. Je l'ai senti un peu vexé à un moment, découragé même. Mais c'est vite passé : On a décidé d'aller taper du soldat à la Dune avec Veldron, Sugalo et une petite éni bien mignonne que je croise sans arrêt mais dont le nom me revient pas. Bon, on a croisé qu'un ou deux faiblards mais c'était déjà ça. Ces types me font rire : Ils préfèrent qu'on leur déboîte la mâchoire plutôt que de nous filer leurs kamas. C'est quand même frustrant, de pas pouvoir exercer en paix.

Bref. On a fini par aller à Brâkmar. Sugalo s'est encore rétamé en sortant du Zaap. A croire qu'il le fait exprès. Enfin, on a rapidement été pris en embuscade : Cinq ou Six gardes nous faisaient face. Maintenant que j'y pense, Sugalo devait avoir bu avant de venir : Il a pas tenu bien longtemps contre eux. Cela dit, on a quand même éclaté la première vague. Mais une deuxième bien plus féroce nous attendait dans l'ombre et seul Wohptinssa a pu s'enfuir, l'enfoiré. Veldron avait décidé de les retenir pendant que l'Eni me soignait. Quand je l'ai vu à terre, j'ai compris que ceux là rigolaient pas. Ils nous ont mis rapidement K.O avant de nous reconduire au village. J'espère que ça empirera les relations entre gouverneurs, déjà qu'ils s'aimaient pas beaucoup...

Enfin. Je suis pas mécontent d'être revenu au bar. J'vais enfin pouvoir dormir un peu au calme.




Dernière édition par Isho le Mar 19 Juin - 15:23, édité 1 fois

_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Disparu
Disparu

Messages : 894
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Isho le Ven 23 Déc - 3:10

Les fêtes de Nowel, la neige, les sapins, les cadeaux! Tout ça redonnait vie au monde des douzes et Isho ne pu s'empêcher d'écrire.


21 Descendre

On est le 22, mais j'ai décidé de résumer aussi ma journée d'hier. La bar a été saccagé par Woh et Veldron. Ils se sont encore battus. Ils arrêtent jamais ces deux là, j'imagine qu'ils s'aiment bien. Enfin y'avait du sang partout et Wohptinssah lavait quand j'suis arrivé ici. J'me demande si c'était son sang ou celui de Veldron d'ailleurs. Ils ont aussi pété deux caisses, les enfoirés. J'leur ai demandé de me les changer, mais ils ont du mal on dirait. Ils auraient au moins pu virer les débris des anciennes caisses.

Quoi qu'il en soit, lorsque Woh termina il me proposa d'aller sur une île pleine de bouftous à crête pour cueillir des champignons hallucinogènes. Comme ceux que j'avais vendus une fois y'a des années.. J'avais rien à faire, alors j'ai accepté. On a pas croisé grand monde jusqu'à ce qu'on trouve enfin les champignons. Là, on s'est fait attaqués par une bande de chasseurs qu'on a latté dans les règles de l'art, on a croisé un Méga-Bouf-Puant, et on a laissé parler nos poings face à des gardes clairement dyslexiques..
Au final, Woh m'a montré une vielle bouée à moitié dégonflée avant de me dire que c'était notre moyen de rentrer. J'aurais pris le bateau si d'autres gardes encore plus dyslexiques nous avaient pas sauté dessus avant l'embarcation. On s'est bien battus mais.. Woh était pas très dégourdi. Quand j'me suis réveillé, j'étais pas loin de Géror et le Panosse était pas là.

Bref. C'était une journée bizarre, avec un type bizarre.




Dernière édition par Isho le Mar 19 Juin - 15:24, édité 3 fois

_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Disparu
Disparu

Messages : 894
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Isho le Ven 23 Déc - 5:51



22 Descendre

Aujourd'hui, il s'est passé un tas de trucs.

  • Tout d'abord un type qui se fait appeler Tortura et moi avons bombardé les pauvres clients de la Taverne du Pichon Chaud. Beaucoup se plaignaient, ce qui n'est pas pour me déplaire au contraire des quelques boules qui ont fait connaissance avec ma tronche.

  • Ensuite, je me suis rendu à la taverne d'Astrub avec Stefiran. On avait décidé de faire du grabuge mais on savait pas encore de quelle façon. Une fois sur place, je me mis en position sur le toit.
    Il avait neigé et y'avait du monde à l'intérieur : Rebelote jusqu'à ce que soudain, Stef reconnu Cyd, le capitaine des Kwaks, cet équipage qui possédait soit-disant un bateau volant. Ni une ni deux, nous voilà face à lui en train de négocier un droit d'accès audit vaisseau. A ma grande surprise, il finit par accepter.

    Une disciple de Xélor me jeta une ceinture bizarre qui me téléporta instantanément à bord du 'Salbatroz'. Une rapide discussion a propos du pont du navire ne mena à rien et je n'eu le droit d'observer l'extérieur que par une petite ouverture. Effectivement : On volait au dessus du canyon de Sufokia. On volait, à moins que ce ne soit qu'une image temporelle utilisée de je ne sais quelle manière pour y faire croire.
    C'est à ce moment là que Cyd me confia qu'il me suffirait de ré-appuyer sur le bouton de la ceinture pour me re-téléporter à terre. Je ne me fis pas prier, et mon corps se re-matérialisa quelques mètres au dessus d'une table à la taverne d'Astrub. A peine m'étais-je éclaté sur celle-ci que Cyd arriva. Et cet enfoiré est tenace : Il me traqua jusqu'au bout des ruines. Il ne me lâcha que lorsque j'sautais dans le raccourci d'une pointe.

    Après m'être reposé quelques instants, je rentrais au bar en traînant la patte, mais avec la ceinture. Personne n'y était et ce bâtard de Veldron n'avait pas encore changé les caisses ni même commencé a déblayer les débris. Je me mis donc à l'aise dans ma cabine, laissant la ceinture sur le bureau. Je fis une petite sieste, de laquelle je sorti en pleine forme. Une petite bière et c'était reparti. Malheureusement, je n'eu pas le temps d'aller chercher une choppe. En sortant du bureau, je vis Cyd et une de ses sbires qui faisaient face à Stef, ils étaient assez énervés. Cyd nous menaça avec une arme qui ressemblait étrangement à un Pistoroub pour qu'on lui rende la ceinture. Ce que je ne fis évidemment pas. Après lui avoir raconté n'importe quoi il finit par baisser son arme et nous laissa partir à la recherche d'un 'type en noir qui aurait éclaté une quinzaine de Bananas pour nous manipuler et qui nous aurait contraint à voler la ceinture pour lui' . Une excuse pour retourner chercher la ceinture et la mettre dans mon sac, et le tour était joué.

    Une fois dehors on a réfléchit quelques minutes à différentes solutions. Les premières idées étant souvent les meilleures, on a finalement décidé de shooter dans le sac du bar pour les faire sortir, et de les éclater. Cependant encore une fois tout ne se passa pas comme prévu. En allant shooter le sac, Stef shoota aussi dans celui de Woh. Et c'est 3 ou 4 pirates qui en sortirent : Woh, au pantalon duquel était accroché Eleane, et d'autres. C'est au moment où Cyd et l'autre sortaient que ce petit connard de Woh me mit un coup de boule sans raison apparente. Occupé à autre chose, je le dégageai en vitesse avant de me jeter sur le capitaine des Kwaks. Bizarrement, c'est Hizea qui m'a aidé et pas Stef. On leur a botté le cul assez fort pour qu'ils repartent en rampant, cela dit. J'ai même eu le temps de profiter des formes de la sacri qui accompagnait Cyd. Et à l'heure où j'écris ça, la ceinture est devant moi, posée sur mon bureau! Une raison de plus de bien penser à fermer la porte quand je pars..

  • Peu après ces aventures, Aranael vint me voir. Elle voulait sa revanche. Elle voulait que je lui fasse mal. Elle voulait ma grosse pelle bien dure, la vendeuse de Nodkoko! Et il y en a dans la vitrine, moi je vous le dis! Enfin, je lui ai donné ce qu'elle voulait. J'aime me battre avec elle. Voir notre sang s'unir au rythme des coups. Et la déesse sait qu'avec elle, ils pleuvent. Elle avait l'air irritée de perdre, cela dit. Elle ne me fit qu'un bisou rapide avant de partir..

  • Je pris ensuite quelques nouvelles de l'équipages, à savoir ce qu'ils préparaient à Nowel. Veldron le passait avec Hizea, et Pacifilatroudu Pacifoulatribougna Paci le passait seule. Elle me l'avoua en sanglotant. Nous discutions donc dans mon bureau des raisons de sa tristesse -Un problème avec Affutemps et ses tests à priori- lorsqu'elle décida de partir soudainement. En sortant du bureau, j'aperçu Veldron et en profitai pour lui rappeler que lui et Woh devaient remplacer les caisses qu'ils ont détruites. En colère après Woh, il sorti avec lui, suivi d'Hizea, Paci et Stef. Il avait l'air décidé à lui faire la peau.

  • C'est à ce moment que le petit regard angélique de l'Eniripsa que j'avais rencontrée il y a peu croisa le mien. Je ne sais pas ce qu'elle faisait là, mais nous étions à présent seuls et il y avait quelque chose qui passait entre nous depuis la veille. Akky m'avait embrassé pour une obscure raison, et nous avions aimé. Nous recommencions donc nos bisous au bar, quand Paci arriva en courant. Bon. Elle m'a promis de ne pas ébruiter la chose, j'aime pas que tout le monde soit au courant de ma vie amoureuse. Je sais qu'un jour ça m'attirera des problèmes.





Dernière édition par Isho le Mar 19 Juin - 15:24, édité 1 fois

_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Disparu
Disparu

Messages : 894
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Isho le Mer 11 Avr - 13:48


10 Aperirel

    Ca fait un moment que je t'avais pas sorti, toi. Mais bon il s'est passé beaucoup de choses depuis la dernière fois. J'vais résumer un peu tout ça.

  • Pour commencer, j'ai rencontré une sacri avec qui c'était plutôt mal parti au début.. Elle a fait parti des Kwaks jusqu'à ce que son capitaine pète un cable et essaye de la faire exploser à Astrub..

    Ensuite, j'ai plus eu de nouvelles d'Aranael ou d'Akky depuis un moment. Je m'inquiète pas vraiment, c'est pas comme si c'était la première fois.

    Plus récemment,

    L'écriture est soudain moins appliquée et moins soignée.

    Je viens de voir Blanche. Elle est venue au bar, elle était censée être à Kelba mais elle est rentrée plus tôt. J'ai même pas eu le temps de lui demander pourquoi, je crois. Quoi qu'il en soit elle dit avoir rencontré son 'mari' là bas. Moi je trouve ça bizarre, de devoir partir 3 semaines bien loin soit disant pour observer la faune de Kelba. Surtout pour revenir de là bas avec son mari, et venir me voir avec un chemisier tout blanc avec des boutons nacrés qu'il lui a offert. C'est bien, déjà qu'elle était pas très bronzée, maintenant on dirait vraiment un fantôme!

    L'écriture est progressivement plus soignée.

  • Enfin. Récemment on a fait pas mal de choses, aussi. On a presque terminé le bar, il ne manque qu'une gemme verte pour qu'il soit complet, et il avait l'air de plaire plus ou moins à tout le monde. D'ailleurs en parlant de gemmes. On s'est alliés avec les Gélupirates contre le Black Out. J'pensais pas que ces types reviendraient un jour, ça me fait rire. Enfin. En bon pirate, j'ai fais comprendre à Roar que rien n'était gratuit et qu'il devrait y mettre le prix s'il voulait compter sur nous contre eux. Les négociations ont été longues et chiantes, mais j'avais le dessus. Il m'a filé une gemme rose en échange de notre aide. Je l'avais vendue dans le but de payer les pirates qui taperaient des membres du Black Out, mais finalement.. Je me suis servi de la totalité des kamas.

  • Ensuite, on a reçu une lettre d'un autre équipage qui proposait d'allier tous les pirates pour terrasser le gouvernement. Je suis allé à leur petit rendez vous en me faisant passer pour un 'messager' du capitaine, prétextant qu'il était sûrement occupé. Ils étaient 4, armés et équipés. Y'avait Caelius au début, et j'ai vu Stefiran arriver derrière eux, plus tard. Lorsque j'ai dis à ce qui semblait être leur capitaine que le gouvernement ne me dérangeait pas tant qu'il ne se mettait pas en travers de ma route, que frapper les gardes n'était qu'un divertissement, il m'a avoué qu'ils voulaient 'Dominer les mers et devenir l'équipage du seigneur des pirates, lui.' Ses hommes ont commencé à sortir leurs armes, et ma tentative de persuasion n'a pas marché (Je lui ai dit que si je mourrais ici, le capitaine serait jamais au courant de ce qu'il s'était passé). Ils se sont jetés sur nous, et j'me suis réveillé au phénix. Ces enfoirés. Je les latterais tous.

  • J'ai donc décidé de m'entraîner pour plus que cela n'arrive. J'suis allé à Bonta, au marais. J'avais entendu des passants parler de ça, ils disaient qu'il y'a souvent du monde et des monstres plutôt balèzes à ce qu'il paraît. J'suis allé avec un groupe de types louches mais monstrueusement entraînés. On est entrés dans une espèce de gros bâtiment qui ressemblait à une usine Féca désaffectée, comme dans les livres que j'ai pu lire par le passé. Enfin, j'y ai vu un Moskito énorme, et tout bleu. C'était sûrement lui le mari de Blanche. On l'a démoli en deux temps trois mouvements, et j'ai décidé de rester dans le marais pour m'entraîner.

  • Plus tard, j'y suis retourné avec Dlave. On y a croisé Caelius, Volârc, Sporty et Lekhtar. J'me demande bien ce qu'ils foutaient tous là d'ailleurs. Enfin, on est entré dans le bâtiment tous les six. J'me rappelle être allé jusqu'au mari de Blanche, puis plus rien. J'me suis reveillé au phénix, devant. A peine reveillé, j'me suis fait attaquer par un Sram bizarre. J'ai à peine eu le temps de lui en envoyer un avant de m'écrouler. J'étais faible. Les autres sont finalement sortis de l'usine, et on s'est séparés.

  • J'ai donné mes derniers kamas à Dlave et Sporty pour qu'ils puissent prendre le Zaap, et je suis rentré par les mines avec Caelius. Qu'est-ce que ça fait loin, à pied.. A peine arrivés dans une grotte ensablée de Sufokia, qu'on s'est fait agressés par 2 types déguisés en Mulou. Ils parlaient pas trop mais, ils étaient forts. L'écaflip a déchiré mon Epaulette droite avec ses griffes. Je l'ai réparée mais, je devrais m'acheter des épaulettes d'une autre matière que la laine de Bouftou. Cela dit, j'me sens plus à l'aise en Bouftou pour l'instant. C'est léger et j'suis plus rapide en combat, du coup.
    Du coup, on s'est tous les deux réveillés une fois de plus au phénix du marais de Bonta. J'avais l'impression d'avoir déjà vécu 10 fois cette scène, aujourd'hui. On a du se retaper tout le chemin dans les mines, en rusant pour passer les types qui nous avaient éclatés. Puis on est allés au bar.

  • Dans la soirée, un type que j'avais déjà vu et un de ses hommes de main sont venus pour boire un coup, visiblement. L'homme de main a prétendu qu'il ne boirait pas la bière que je lui ai servi, parce qu'elle contenait de la semence de bouftou. Je me demande si c'était vrai, c'était un iop après tout. N'importe qui aurait pu lui raconter n'importe quoi pour se moquer de lui. Peu importe, tant qu'ils paient. Mais, je demanderais à Dlave où il a trouvé le tonneau, quand même.



Dernière édition par Isho le Mar 19 Juin - 15:25, édité 1 fois

_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Disparu
Disparu

Messages : 894
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Isho le Jeu 3 Mai - 1:28


02 Maisal

Encore une fois, ça fait un moment que j'ai rien écrit ici. Mais bon, je suis occupé en ce moment. Il faut que je m'entraîne. L'équipage est fort en lui même : On a latté un ancien Mousse qu'est devenu Vice-Gouverneur, il était avec des amis à lui. Sans doute des types du gouvernement, avec leurs chapeaux douteux. Y'avait un monde fou, ça s'est passé juste à côté du Zaap de l'artère. Il devait y avoir au moins 30 personnes qui regardaient, de près ou de loin. On est vite rentrés au bar après ça : La garde n'a pas du tarder à arriver sur les lieux.
Là, j'ai pas trop compris les autres. J'étais limite le seul à vouloir fêter ça. Elina tirait la tronche, les autres dormaient à moitié, et Veldron m'a même reproché je sais plus quoi avant de partir, énervé. Enfin. J’espère qu'il fera vite son 3ème entraînement, lui.

J'ai rencontré des vieux plus forts que moi, ça m'a fait tout drôle. Quelle idée aussi d'aller réveiller des Moines sur une île glauque et perdue au large de Bonta. Blanche a vraiment des idées tordues des fois. D'autant plus que ses amis sont assez spéciaux, aussi. Ce type se la jouait trop. En temps normal je m'en serais moqué mais, le fait que Blanche connaisse des types comme lui m'embête. Un jour, je l'éclaterais. C'est une promesse que je me suis faite. C'est pour cela que je dois m'entraîner dur.

En parlant de Blanche, je l'ai vue hier soir. On a passé un peu de temps ensemble, puis ca s'est terminé que je lui devais de l'argent. Je suis assez fier de moi, une clochette et des mimi-croquettes suffisent à imiter le tintement des kamas. Cela dit, elle n'a pas pris la bourse, même en croyant qu'elle contenait de l'argent. Je comprendrais décidément jamais les femmes, je crois..

Oh, et Aranael a envoyé une lettre et une fourchette dans une bouteille, disant qu'elle s'était perdue en mer, je ne sais quoi. Enfin. Sans doute une excuse pour ne pas s'être manifestée plus tôt, une fois de plus. Peut-être que je la reverrais bientôt, qui sait?




Dernière édition par Isho le Mar 19 Juin - 15:25, édité 1 fois

_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Disparu
Disparu

Messages : 894
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Isho le Lun 28 Mai - 14:22


28 Maisal

Quelle journée, hier! J'aurais préféré la raconter en rentrant, mais j'étais trop fatigué et les évènements ont fait que j'ai un peu oublié.

Tout d'abord, une dure journée d'entrainement au Royaume Sadida. En rentrant, je décidais de tester mes nouvelles techniques sur les passants. Stefiran, Dlave, et Volârc m'ont rejoint, puis Dlave est retourné au bar.

En arrivant près de la place du marché de l'artère, on s'est fait attaqués par des type balèzes. Après quoi on s'est réfugiés dans la boulangerie du coin. Une foule de types voulait notre peau et on s'est vite retrouvé une quinzaine à l'intérieur. Finalement, je crois Sporty et une amie à elle nous ont offert une diversion, et on s'est planqués dans l'atelier bricolage juste à côté avant qu'elles ne nous rejoignent. C'est à ce moment que je me suis dit que j'avais assez d'ennemis pour le moment. Ils encerclaient le bâtiment, prêts à bondir. Une nana que Volârc connaissait nous a proposé son aide et s'est jetée sur des types qui nous assiégeaient. Volârc et Stef eurent le temps de fuir. Je restais à l'intérieur en attendant que Sporty se tire aussi, mais elle semblait n'en faire qu'a sa tête.

Là, je réfléchissais à un plan tout en inspectant l'atelier à la recherche d'une 3ème sortie quand une nana et un type qu'on avait déjà lattés me proposèrent leur aide (Une Steamulante et un mec qui affirmait que j'étais sa cible et pas la leur). On a vite étés rejoints par un deuxième Steamulant, il me semble avoir entendu qu'il était le capitaine, d'ailleurs. Enfin. On était six en comptant la copine de Sporty.
2 solutions :

  • Le 6 contre 15
  • Que les autres fassent diversion pendant que je fuis.


Le Pandawa préférait la première option, alors on a essayé, mais ce fut un échec et on a du se replier à l'intérieur. Heureusement qu'ils avaient des Benkos, je serais en prison a l'heure qu'il est, sinon.

On a donc essayé ma solution préférée. Ils se jetaient les uns après les autres sur les gardes et citoyens devant l'atelier, tentant de tenir le plus longtemps possible. La sram des Steamulants et le 'Chevalier Coton' qui voulait ma peau pour lui tout seul étaient mon escorte. On s'est fait ralentir par un iop sur le premier pont qu'on a essayé de passer, mais il a vite finit à la flotte. Après quoi on a rejoint les égouts de l'artère en passant par la Dune Kane. Là, je me reposais dans un renfoncement en imaginant qu'ils ne suivraient pas jusqu'ici. Mais je me trompais. On a essayé de tenir, mais la Sramette n'avait pas dû suivre, et on est tombés après en avoir envoyé un ou deux dans les vapes.
Lorsque je me suis réveillé, j'étais au même endroit et les gardes m'ont roué de coups une fois de plus. J'en suis pas fier, mais ça me donne une raison supplémentaire de leur en vouloir après tout. Quelque minutes plus tard, la sramette me réveillait avec du Benko, et je vis le Pandawa et plusieurs types se battre avec les gardes.

J'ai profité de cette occasion pour m'échapper, bien plus loin cette fois, dans une petite caverne en bord de mer vers le QG. J'arrivais épuisé, à bout de souffle, suivi du Sacrieur et son armure de coton. Il m'a proposé de faire le guet pendant que je reprenais des forces, ce que j'ai fais. A mon réveil je vis deux tofus qui attendaient, une lettre à la patte. J'en pris une, c'était Volarc qui me demandait d'aller au bar de toute urgence. Il ne précisait pas et l'autre voulait un duel. Je me relevais donc non sans mal, et me battais une fois de plus. Il était rapide comme le vent et m'attaquait principalement en passant à côté de moi sans que j'ai le temps de bouger. Je l'ai finalement eu avec mon arc, malgré ma douleur à l'épaule qui m'empêchait de le toucher à chaque fois.

C'est à ce moment là que Volârc m'envoyait une deuxième lettre. Ce type est têtu comme pas deux, mais il s'obstine parfois pour des choses incompréhensibles, je me demande s'il ne le fais pas juste pour que je m'énerve. Il conteste aussi sans arrêt ce qu'on dit. Enfin. Il me disait cette fois qu'Aranael était au bar. Intrigué, je m'y suis rendu dès que j'ai pu et je n'y ai vu que Phanta et Moonzi. Je suis sorti un peu pour les chercher en ville, et quand je suis revenu ils étaient là.

Aranael a changé. Elle est pâle, et elle a maigri. Elle a ramené un espèce de Chafer mort, aussi. Enfin, elle est de retour c'est tout ce qui compte. Elle m'a parlé d'un ' Mont Zinit ' ou je ne sais quoi, et de monstres bizarres qui l'ont mis aux travaux forcés. Il faut que je demande à Volârc comment on se rend là-bas, histoire que j'éclate les merdeux qui s'en sont pris à elle. J'écrirais cette histoire plus tard!




Dernière édition par Isho le Mar 19 Juin - 15:26, édité 1 fois

_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Disparu
Disparu

Messages : 894
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Isho le Mar 19 Juin - 15:21


Miordor 19 Juinssidor

Avant-hier lorsque je suis arrivé au bar, Cruce était en train de se faire soigner. Ils m'ont dit qu'il avait chuté du haut d'une falaise au Zinit. Je me suis soudain rappelé qu'Ara avait été faite prisonnière par des 'Sleks' après son naufrage sur l'île. J'ai donc demandé comment ils s'étaient rendu là-bas. Ils m'ont dit que le seul bateau en partance pour le Zinit était à Astrub. Après quelques négociations avec le capitaine, me voilà parti pour le Zinit.

Une fois sur place, je me rendis compte que l'île n'avait rien d'envieux. Seuls quelques Kralbators vivaient sur ces terres désolées. En avançant, je rencontrai un type qui méditait. Il s'était fait volé son amulette par des Kralbators et me promettait de m'aider à progresser sur l'île si je la retrouvais. Après avoir essayé seul et en vain de me frayer un passage, je revins avec son amulette. Il me remercia, et m'ouvra un passage derrière une cascade. Je ne sais pas comment, mais peu importe.
Après un peu de marche et de combats sans grand intérêt, un Dragon vînt m'emmerder. C'était la première fois que j'en voyais un vrai. Lorsqu'il a vu que je ne me laissais pas faire et que j'irais jusqu'au bout pour éclater les Sleks, il a préféré me laisser en paix.

Un peu plus loin, j'entrai dans une grotte remplie de monstres en pierre noire, comme à Brakmar. Il y en avait un énorme au bout. Il provoqua un petit éboulement en tombant sous mes coups, et je pu continuer.
Plus loin, y'avait un phorreur visiblement apprivoisé, mais personne autour. Je lui ai fait renifler la lettre que j'avais trouvé un peu plus tôt : elle disait qu'un type avait perdu son phorreur. Il a reconnu l'odeur, et s'est mis a courir vers le fin-fond de la grotte. Je l'ai suivi tout en éclatant les monstres-rochers de Brakmar qui nous bloquaient la route.
Il m'amena finalement à son maître, un vieux fou Enutrof qui s'est jeté sur moi après avoir fait fuir le phorreur. Il me tirait dessus avec une espèce de bras-phorreur mécanique. Une fois le combat terminé, je lui pris (On sait jamais, ca peut être utile une phorreuse dans une grotte).


Alors que je me lamentais de ne pas avoir trouvé de Sleks, une bande de créatures répugnantes m'attaqua. Ils comprirent à mon sourire que j'étais venu pour éclater des monstres dont la description était la leur. J'étais sur la bonne piste. En avançant, j'en rencontrais d'autres. Puis d'autres. Et encore d'autres. Je me résolu donc à passer sans me faire trop remarquer, j'voulais pas me fatiguer à éclater les 'gardes de la ruche' . Mon but était d'y entrer et de tout éclater à l'intérieur. J'essayai d'utiliser le bras-phorreur de l'Enutrof, mais de toute évidence je suis pas fait pour ce genre de travail. Je suis un Sacrieur après tout : Ils m'ont entendu et se sont approchés de moi silencieusement pendant que j'essayais de le faire fonctionner..


Je me suis réveillé presque à poil, dans un trou. Quelle merde. Je me retrouvais donc à mon tour prisonnier de ces ordures. J'entendais de temps à autres des bruits sous la terre, et dans les parois. Soudain, le phorreur domestique à présent 'orphelin' sortit du sol. Il me regarda, me fit ce qui semblait être un grand sourire en remuant, et se remit à creuser. C'était ma chance. J'utilisai son tunnel pour tenter une évasion, mais trois gardes m'attendaient à la sortie. Le phorreur gisait à leurs pieds.
Ils nous balancèrent tous les deux dans la même 'cellule', ces abrutis. On a attendu un peu, puis on a retenté de sortir par le même trou. On a réessayé une dizaine de fois avant que le phorreur ne les fasse fuir après en avoir envoyé valser deux, à mon grand étonnement. Il avait l'air de vraiment vouloir se tirer, et il fonçait dans le tas jusqu'à ce que des tentacules sorties de nulle part le firent disparaître dans un trou. Heureusement, nous avions retrouvé mon équipement entre temps.

Une fois sorti de la prison, je n'avais qu'un objectif : Les démolir tous. C'était un long couloir, leur reine m'attendait au bout. Je mis au moins une demi-heure avant de nettoyer complètement l'endroit. Eeeeeefin. C'est une bonne chose de faite : même s'ils reviendront sûrement, Ara et Cruce sont vengés.





_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Disparu
Disparu

Messages : 894
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ancien journal de bord d'Isho] Perdu depuis longtemps.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum