Journal d'une Sanguinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Lun 26 Déc - 4:22

Hrp : le journal que va tenir Hizea tout au long de l'histoire est caché à sufokià. Ou? On ne sait pas, seule elle le sait. Il est complètement abîme, on peut deviner au fil des pages qu'il a été trempé, puis sèche, qu'il a échappé Aix flammes en vue des traces de papier brûle. Ce carnet, Hizea l'a trouvé un beau jour de pluie, dans astrub. Intéressée par ce tas difforme de papier, elle n'a jamais osé écrire dedans, trop respectueuse pour oser laisser une trace sur un trésor qui n'était pas totalement sien. C'est seulement après sà rentrée chez les bananas qu'elle ressorti le précieux objet de ses malles. En effet, c'est en voyant les membres penchés sur leur bout de papier à écrire comme des possédés qu'elle s'était dit . "et pourquoi pas moi? Merde alors, moi aussi j'suis une pirate, j'veux laisser une trace ! Y'a pas que le quartier maitre et stef' qui y'a droit !". C'est donc grâce a ces deux personnes qu'elle avait commencé à se confier non plus à ses amis, mais à un bout de papier. "au moins, il a rien à dire. Juste à écouter et s'la fermer" elle avait ricanne, trempé la plume qu'elle avait volé à stefiran dans de l'ancre et commence à jeter ses idées."


Le 26 descendre 969. Heure : 00h51.

J'ai jamais eu l'occasion de te parler, mais si ça fait plusieurs mois qu'tu traînes dans mon sac. À vrai dire, on a déjà vécu pas mal de trucs ensemble, quand j'y pense. Ben oui eh, t'étais la quand j'ai largué Serobe, la quand j'ai rencontré Flos et Veldron au bar, la quand j'ai failli donné ma p'tite culotte à isho pour rentrer chez les Bananas... Ouais, j'lui ai jamais donné et tant mieux, nan mais oh, j'm'appelle pas Lorahia... C'est qui Lorahia? Personne, personne...
Donc, les présentation. Oui toi je sais, ferme la t'as juste à m'écouter. Moi c'est Hizea. Hizea tout court, à vrai dire j'connais pas mon nom... La présentation va être courte, petit journal, j'ai rien à dire. À si, j'm'emmerde beaucoup la. Donc j'écris. Haa ok, une présentation générale...


*un temps d'arrêt êst marque, puis l'écriture se fait rapide et un peu sale*

J'aime pas parler de ça. Je sais pas grand chose sur moi. Je m'appelle Hizea. Je suis pas née à bonta, à vrai dire je hais cette nation. C'est trop pur, trop propre.. Et y'a plus trop de nature. Nan, moi, je suis née au village du Vent, ouaiiiiiis... Mais bon, à la base, j'suis pas originaire de la bas, parce que j'ai été adoptée. C'est maman qui me la dit quand j'avais 15 êtes, je crois... C'est pas si ancien.. Mes vrais parents sont morts. Apparemment, ils m'auraient larguée quand j'étais qu'une p'tite Hizea chez mon papa et maman actuelle, un couple de chasseurs. Ils m'ont tout d'suite prise et acceptée. Ma maman adoptive arrivait pas à avoir d'enfant, et mon papa était jamais la, presque, donc galere... J'ai grandi dans ce village, ou tout le monde avait l'air coincé et malheureux. Faut dire que ça souffle pas mal la bas. Moi, j'habitais pas exactement dans le village. On avait un chalet dans les hauteurs, j'me souviens de la vue qu'on avait... On apercevait même la mer, c'était vachement joli. Bref on s'en fout. Moi ce que j'aimais c'était le feu. J'faisais donc tâche, car tout le monde paraissait vachement calme et silencieux, mes parents ne parlaient pas et observaient toute la journee. Des chasseurs quoi, avec un instinct ultra réceptif et les sens vachement... Mais moi, sacriette de quelques étés, pas d'ici, bruyante, révoltée et en plus avec des tendances pyromanes, ça l'faisait pas trop. On m'a donc vite remarquée et mise de côté. Mouarf... Pendant quelques années j'ai douté, j'ai crié encore plus fort et j'ai pleuré, jusqu'au jour ou... Ou j'ai rencontré ketal.


*une pause et faite et plusieurs lignes sont gribouillees*


Ketal, c'est le Sacrieur qui a changé ma vie. Un ami, un amour, un animal, un étranger... J'avais 17 étés et lui 20. Il était beau... Presque autant que Vel'. Il avait des cheveux blancs, comme moi, et une peau très foncée. C'était pas un bagarreur comme moi. Nan, lui, c'était un sage. Quand on lui parlait, on avait l'impression qu'il avait plusieurs vies derrière lui... C'était l'apprenti de mon papa, un chasseur donc. J'ai eu quelques bases dans la chasse, mais tuer les bouftous et les tofus à longueur de journée, j'm'en passe, merci.. Nan moi, mon truc ,'est le sang de vraies personnes. Pas un blocage ou une fixette non... C'était et c'est encore vraiment une passion. Je passais mes journées à m'ecorcher, moi ou ketal, et à tester toutes les réactions possibles, les couleurs, les coups, les techniques... Pendant que lui, il depecait, se cachait, feintait, piegeait... M'ouais, quand j'y repense, j'ai un peu envie de chialer... Je m'égare. Ketal et moi, on est parti dans la nuit de mes 17 ans don., j'ai laissé mes vieux parents et prié la grande deesse pour là paix de leur âme. Ketal, lui, a laissé les siens et m'a rejoin. Je me souviens même avoir pleuré en laissant mon bouftou apprivoisé , Pompon, dans l'étable, quand nous sommes partis. j'ai senti son regard niais et endormi se poser sur moi une dernière fois.. C'était horrible.
Armés de notre assurance et notre coutelas, on est parti pour bonta. Bon j'vais faire une ellipse, sinon c'est trop long.... Aujourd'hui j'ai perdu Ketal de vue. On s'était séparés avec des cris, des pleurs, lors du terrible raz de marée qui s'était déversé sur astrub. Lui était parti pour mork et moi pour ohm. La aussi c'était autre chose. D'ailleurs, la premiere personne avec qui j'ai bien sympathisé et qui deviendra une Banana, c'est Ed'. Éd' le Sacrieur tout cassé mais sûrement celui qui sait assurer ET au lit ET au combat. C'a été mon deuxième partenaire pour la danse du Sang après ketal. La danse du Sang c'est quoi? C'est un rituel Sacrieur qui honore notre déesse. Pour faire court, c'est un combat qui vise non pas à déterminer un vainqueur, mais qui unit deux Sacrieurs dans une douleur sanglante partagée, qui mène le plus souvent à l'équivalent d'un orgasme chez les autres. Chacun son faible. Wow, il est 1h30... Bon, j'abrége, j'abrége.
Quand je m'y mets on ne m'arrête plus, faut dire que c'est vachement kool de se confier comme ça. Après l'époque de ohm, je suis retournée à bonta. Ville pourrie, ça a pas changé en fait. Donc je retournais à astrub le plus souvent, et la....
C'est ici que le récit des bananas se lie à mon histoire. Ouais, c'est ici que j'ai rencontré, ou plutôt vu, les bananas pirates pour la première fois. D'abord, aranael. Alors elle.... Nan, pas de la crainte, ni de la peur... Nan en fait, aranael m'impressionne. Ce bout de femme avec un putain de caractère, presque pire que le mien. Encore aujourd'hui, je la trouve géniale. Bon, elle a pas l'air de m'aimer, et j'l'apprécie pas plus que ça, mais.... Mais je sais que je pourrais compter sur elle. Rien qu'à voir comment elle a accueilli le fait que j'ai aimé recevoir ses coups de boule... Puis y'a eu segre, aussi.. Nan lui on s'en fout en fait. Passons au meilleur : Flos. Nan c'est pas vrai, Flos c'est juste un banana que j'ai croisé rapidement... Jolie touffe rouge. bref, c'était un jour ou je buvais une chope trankilou,assise sur une table de la taverne d'astrub que j'ai vu Veldron... Qui c'est c'ui la? Veldron, c'est ma fierté, mon amour, mon unique... Veldron, c'est mes entrailles, mes tripes. Ouais, mon quartier maitre aussi mais ça passe après.


*les mots ne sont plus trop alignés et on peut voir des ratures à chaques lignes*

J'ai rejoin les bananas un mois après ma rencontre. J'avais déjà vu sufokià et combattu avec Isho, le capitaine. Putain quand j'y repense,.c'est vraiment un boulet le cap'taine... Mais je l'adore. Ça reste un ami.
Bref. C'est sugalo qui m'a fait passer l'entretien et j'ai intégré l'équipe en quelques minutes. Puis quelques temps après, j'suis passée vigie. Et me voilà aujoud'hui.
Aujourd'hui, comme à ma rentrée toute fraîche chez les bananas, j'ai 25 êtes, j'aime toujours autant le combat et le sang et je suis une pirate, une vraie de vraie. La liberté, le combat,le bon Rhum, les amis... Les amours, si on peut dire.
Ouais, car avec Veldron, c'est pas toujours jojo... Et cette fois, là petite engueulade de couple est allée assez loin. On s'est battu, même si c'a toujours fait partie de mes fantasmes ben... La j'ai été calmé, pour la peine.

Veldron... Comment on en .est arrivé la? Tu peux me dire? Pourquoi tu joues les connards devant les autres, alors que le soir venu, t'es un amour... Dis moi ou j'te tape !
Je joue les durs mais, sug' l'a compris tout à l'heure, quand je suis en mauvais terme avec veldron, j'suis irritable, faible et c'est vite fait de me faire perdre mes moyens. Faut dire qu'un nowel toute seule, à veiller dans la forêt toute la nuit en guettant l'aurore, y'a de quoi crever d'ennui..
Et cette putain de cicatrice qui part pas...


HIZ'.

*un petit dessin est fait en bas de la page, représentant un bouftou noir dont la tête dépasse de l'étable, collée à un chalet douillet.*

[Hrp] fin de l'écriture : 1h55.[i][b]


Dernière édition par Hizea le Mer 28 Déc - 2:36, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Mar 27 Déc - 23:58

Le 27 descendre 969. Heure : 21h23.

Alors là... Trop, c'est trop. Je viens à l'instant de me réfugier dans mon Havre. Je pleure, j'ai les nerfs et j'ai surtout peur. Ma mâchoire me fait un peu mal. Attend, je crois que ça bouge plus trop là-haut, laisse moi regarder..

*Une coupure est faite, laissant des traces de sang sur le vieux papier*

C'est bon, tout le monde est calme, j'entends plus rien. Je viens de dégueulasser le journal, quelle conne !

*une petite trainée est faite, tentative d'essuyer la goutte de sang*


J'y arriverais pas. Nan, c'est pas mon truc d'écrire avec du sang, c'est juste mon entaille au doigt, pour soigner Vel... Ah oui, tu sais pas ça.
C'était... Terriblement étrange.
Cet après-midi, c'était nos retrouvailles, à vel et moi... Retrouver le contact de sa peau sur la mienne, son souffle dans mon cou, ses yeux que j'adore tellement.... J'en ai des frissons, même maintenant.
Je l'ai emmené dans la petite cachette de l'Artère, en espérant passer un moment de retrouvailles digne de ce nom, mais voilà que mon Veldron parait bizarre, étrange... Je me mets donc à jouer de mon charme avec lui. Je me frotte, lui fait des yeux coquins, l'aguiche, le pouponne... ET le bloque. C'est ça, faut savoir jouer de nos atouts pour arriver à nos fins... Charme, manipulation, tout y est pour que mon Vel se donne à moi. On y est presque, il hésite, tourne sur lui même, ne sais pas par où commencer...
Moi j'insiste, me faisant rassurante. Mon amour, mon Vel, qu'est ce qui se passe... Je m'inquiète, me demandant si ça va ENCORE(*le mot est souligné trois fois de suite*) recommencer. Non, pas cette fois, reste avec moi...
Et voilà. J'en étais sûre. C'est mon épisode d'hier, avec Sugalo, qui refais surface, mais dans une version... différente.
Ce vieux débris de Pandawa insinue que j'aurais trompé Vel... Haha ! Tu l'entends, ça ? Tromper mon Vel, mon unique ? Autant me reconvertir en Eniripsa, ça changerait rien !
Vel' commence à voir rouge. Moi aussi, vexée et bouleversée par cette nouvelle FAUSSE. Puis là, tout s'enchaine... On est jeté dehors, sans aucun prétexte, et on ouvre les yeux, on sort de notre bulle...
C'est la guerre entre Bonta et Sufokia. Je cherche Vel' des yeux, mais j'me fais frapper à coup de pied par un Iop, maigrelet comme tout, et une Roublarde, avec sa saloperie de pistoroub. Je tombe à terre, je me tiens la joue, le foulard se barrant à moitié. putain de merde, et personne arrive ! Ah si, je vois Caelius et accoure, me rattrape et envoie un bon coup d'aiguille dans la gueule de ces nazes. Je souris, la bouche en sang, et me redresse de toute ma hauteur. Merci Cae', je te suis éternellement reconnaissante.... J'ai prié Martyr et foncé vers les deux nazes, décochant un coup de boule monstrueusement bien placé sur le Iop, la Roublarde déjà K.O. Ils ont cru m'avoir, moi, Hizea ? Ha-ha-ha ! Sont tombés à la mauvaise période, les cocos !
On enchaine donc les coups, Caelius fidèlement à mes cotés, puis tout s'arrete. Tout le monde est parti A la Dune Kane. j'ai reçu un Tofu paniqué d'Hlussë, me demandant des nouvelles, comme il sait que je traine à Sufokia avec cette guerre.
Je souris, il est adorable. Je l'aime beaucoup, et c'est un sacré danseur de Sang. D'ailleurs, Veldron me saoule avec Hlussë... M'enfin bref, il est aveugle, veldron.. Ou amoureux? hi, je ricane comme une niaise, j'arrete.
J'en étais où déjà? Ah oui. Cae' et moi nous sommes séparés, lui a du partir dans son champ, ou faire du pain, j'en sais rien. Moi j'ai courru aussi vite que la moyenne vers le bar, et je tombe dans le premier sac que je trouve. Bien sûr, Sugalo.

*Une pause est faite*


Me voilà dans le bar, au comptoir, et je continue mon récit. J'ai mal au cou, bordel...
Donc, je relis et je vois que j'en étais.. A Sugalo.
Enervée, je lui fonce dessus et le prend par le col. J'allais lui apprendre à dire des conneries sur moi que le voilà à tenter de me calmer par la force. Je sens encore ses doigts transperçant mon cou... Argh. Je gigote, je l'insulte du mieux que je peux mais voilà que mon Vel arrive et tombe sur la scène. J'étais pas fière, j'allais créer un meurtre sans le vouloir. Sugalo me lâche, et on est là, comme deux cons, à voir arriver Vel, suivi d'Affu, quel fourbe celui là... Vers nous.
Tout ça pour dire que...
Vel' s'est entaillé la main en voulant atteindre l'épaule de Sug' avec sa main. Je le sentais venir, le Sacrifice ultime envers Sug'... Sauf que, mon Amour ne le sait pas, le mélange de Sang peut parfois avoir des effets... Je ne l'ai compris que trop tard. Suite à son geste, j'ai immédiatelent voulu prendre Vel avec moi et soigner cette plaie... Je le sentais, y'avait un danger caché là-dessous...
Effectivemment, ni une ni deux, le temps de lever les yeux vers Vel que me voilà soulevée du sol, le cou un peu plus torturé... Bande de cons.
Je supplie, je gémis.. C'était horrible. J'en revenais pas. Qu'est ce qu'il se passait? J'étais encore perdue, et je voyais mon Vel' perdre les pédales, ce rictus horrible et sadique qui me rappelait ce putain de Bwork... Je sentais mes larmes de rage se mêler à celles de la tristesse, et je me débattais, suppliant la première personne qui me passait par l'esprit de venir : Sugalo. Erreur fatale. Je me retrouve éjectée contre le rocher du repère, les yeux trempés, le cou torturé et le bandeau qui se casse. Super, je supplie donc encore une fois... Quand j'y repense, j'ai vraiment honte.

Je courre derrière Vel, enfin plutot la chose qui lui rssemblait vaguement... Et le voilà qui se met à taper tout le monde dans le bar, donc Sugalo, Stefiran et Affutemps... Tout le monde est sur le cul. Quoi, le Quartier Maitre pète sa durite ?
Réveillez vous, bande de larves, ouvrez les yeux !

M'enfin, sont pas Sacrieurs, peuvent pas comprendre....
Et une chose est sûre, Veldron peut aller se gratter.... Mon Veldron.... Pourquoi ?


*Un morceau de papier est arraché, et une écriture brève et nerveuse est faite*

Le 28 descendre 969. Heure : 00h14
La seule chose à retenir de cette histoire est que je prierais jour et nuit la grande déesse de me l'avoir rendu. oh oui..
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Lun 2 Jan - 17:49

Le 2 Janvier 970. Heure : 15h30 tout pile.
Aujourd'hui, papa est mort. Enfin, quelques jours de cela, j'en sais rien...


*Des larmes effacent les mots au fur et à mesure que l'écriture se fait*

Putain, je chiale comme une Iopette...
Je pars pour Kara, m'occuper de ma mère désormais seule. Tsulanne, ma maman, ma vie, mon espoir... Ca va faire tellement longtemps...
Je n'ai pas eu le temps de prévenir l'équipage, voilà pourquoi je pleure...
Me défaire d'eux, c'est... Inimaginable. Le pire, c'est que j'en ai croisé quelques uns à Astrub, en rejoignant Eldred pour prendre le bateau... Eldred, l'ami de famille, il connait mes parents et saura m'y emmener...


*Une pause est faite*


J'ai laissé une lettre à Veldron, je ne pouvais pas ne rien lui dire. Je repleure, ça y est. Le déchirement dans mon coeur s'aggrandit à chaque pensée pour lui...
Je ne peux pas survivre sans lui, c'est... Inimaginable. Mon Veldron, mon amant des Mers, ma raison de vivre, si tu savais comme je suis désolée, sincèrement, je ne voulais pas, je voulais rester avec toi... La dernière fois, dans la prison, j'ai pensé au futur, à notre futur... June, ça te plairait ? Réponds moi....
Je m'égare. Voici la lettre que je lui ai fait transmettre par Tofu.

"Mon Veldron,
Je suis en pleurs. Je chiale, je suis faible. J'aurais aimé me couper la langue à la dague plutôt que de te dire cela. Je pars, tu préviendras l'équipage de mon absence temporaire ou définitive, je ne sais pas encore... Mon père est mort. On a retrouvé son cadavre il y a 2 jours, mais j'ai jamais voulu t'en parler... Ma mère est seule et a besoin de moi. Je ne quitte donc paas l'équipage pour autant, j'aime trop toutes ces personnes et la piraterie est devenue pour moi quelque chose d'énorme...Rien n'est sur. Je t'aime tellement... Je ne te l'ai peut-etre jamais dit Vel', par fierté ou je ne sais quoi comme connerie .... Tu es ma vie, mon amour, mon unique... Je t'aime toi, toi, toi et seulement toi. Les paroles que je vais écrire me déchirent le coeur... Je ne te demand epas de m'etre fidèle, je comprends parfaitement...Tiens moi au courant de ta vie. Ce départ est brusque, mais il est peut-etre temporaire, ne l'oublie pas. Je garde ta cape qu'Ara déteste tellement, mais ele compte énormément pour moi... Je suis en train de pleurer dessus mais je la laverais, promis !! Prends soin de toi, mon Coeur, et du reste de l'équipage. Tu restes notre Quartier Maitre à tous.. Finalement, je n'aurais pas pu passer Canoonier, meme si j'en aurais été capable... A mon retour, peut-etre ? Isho m'acceptera, j'espère...
Embrasse les. Embrasse Aranael, que j'admire encore d'ici. Isho, le capitaine le plus charismatique mais aussi le plus têtu que je connaisse... Surement le meilleur. Embrasse mon Woh, ma Pacif, Eleane meme si je l'apprécie pas, Affutemps la fouine, Caelius, et surtotu Sugalo.... Tous ceux que j'aurais pu croiser, s'il te plait, embrasse les. Je ne veux pas qu'ils m'oublie.
Je vais apprendre énormément de mon séjour, et gagnerai en sagesse, je l'espère... J'espère te revoir un jour, que ce soit ami... Ou amant, je n'attend rien de toi, souviens toi-en. si le manque d'une compagne survient, S'il te plait.. Prends en une bien. Mais s'il te plait... Fais qu'elle ne me ressemble pas. Je veux rester l'unique Hizea de ta vie. Amoureux ou pas.

Sur ce, je m'en vais pour Kara, la guerre fait rage en cette nouvelle année...

Tendrement,
Hizea."


VOilà, tout est dit... Et je pleure....

Hiz'.



[HRP]
Voilà les amis. Je vous quitte donc pendant un temps incertain. J'ai été ravie de servir pour ton équipage, Hugo. C'était parfait... Quant aux autres, ravie de vous avoir connue. J'espère vous revoir. Sincèrement...
J'ai des problèmes qui font que je ne reviendrais pas pendant un long moment, ça peut etre l'histoire de deux mois comme d'un an. Qui sait... La lettre d'Hizea a été faite alors que je chialais comme une madeleine dans mon lit, car oui, ça m'affecte pas mal de vous quitter.
Que Martyr vous garde, et restez frais !
[HRP]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Isho le Lun 2 Jan - 23:55

[HRP]

Z'allez arrêter de toujours dire qu'Isho est charismatique? xD

Non, sérieux Hizea. J'ai pas eu le temps de trop parler en groupe avant que tu parte hier, j'aurais voulu.. Je sais pas, te réconforter et faire mon possible pour te changer les idées, te faire sourire! Quitte à te balancer encore une fois que t'es une grosse Moogr :p (Si, c'est vrai U_U). Non mais, tu me connais assez pour maintenant j'pense, pour savoir qu'il était inutile de mettre :

'Isho m'acceptera, j'espère..'


Non seulement c'est une évidence, mais en plus t'imagine ce que me feraient les autres si j'refusais? J'veux pas finir au bûcher :O!

Enfin, j'vais pas faire un roman j'suis chiant à lire x). Tout ça pur dire 2 choses :
1. J'emmerde Martyr.
2. J'pense parler au nom de tout le monde en disant que je t'aime fort et que t'as intérêt de revenir, ou au moins de passer de temps en temps, ne serait-ce que pour qu'on sache où ça en est. Ca m'fait vraiment chier pour toi cette histoire. En plus c'est toi qui voulait qu'on se voit tous Irl un jour, alors t'as pas le droit de jamais revenir! Very Happy

Allez courage, gros bisous de tout le monde face de Truche Very Happy

[/HRP]

_________________
Cap'n Isho
avatar
Isho
Capitaine
Capitaine

Messages : 888
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Ven 6 Jan - 13:45

Jeudi 5 janvier 970
Ça fait maintenant un bon moment que je suis à Kara.. Cà souffle toujours autour, et j'ai parfois la bonne surprise de recevoir quelques flocons sur mon visage.. Et oui. Ma maman se porte bien. Quelle émotion quand je l'ai revue... Woaw. J'ai chiale, j'avoue... Tout se passe "normalement"... Je me surprends à toucher le bonnet Pirate, dans mon sac bien au fond... Ils me manquent. Énormément. Un peu d'air me fait du bien, mais celui de la mer me manque, puis son odeur aussi... Je m'imagine encore son visage, son corps, et son odeuuur......


*Une pause est marquée un long moment*


Je suis encore une bananas, au fond de moi. Et ma rentrée se fera dans de meilleures conditions que mon départ... Le temps que tout se remette en place, et j'envoie un Tofu...
Je n'ai pas de nouvelles de Veldron... Il va bien? Et Isho? Et Pacif? Nan Affutemps j'veux pas savoir, c'te fouine de Xelor... Et Sugalo?!
Bon... Je suis contente d'être près de ma maman un peu... Tsulanne, la trancheuse de Vent... Je ris devant ce nom complètement stupide et pseudo-sacre, m'enfin.... Elle envoie du lourd, mamoune.
Les Bananas, d'ici quelques semaines, je serais la !

*une petite tâche de sang bien ronde, d'un rouge foncé est déposée à la fin, comme unique signature, puis est dessiné un petit bouftou bouboule et noireau en dessous, une corne en moins avec une flèche, puis un "Pompon!" relié.*

Hiz'
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Ven 6 Jan - 18:45

[HRP]

Quelques ? C'quoi 'quelques semaines' ? D:

[HRP]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Lun 9 Jan - 21:59

Lundi 9 Javier. Heure : 16h46.

Encore et toujours des pleurs... M'man s'en remet pas. Et moi, je reste bloquée, la, a la voir chialer et je peux rien faire... On a enterré mon papa hier, dans la forêt, c'était drôlement joli... La petite clairière dans laquelle on se trouvait était fleurie, les gouttes tombantes en petits ronds bien nets sur les pétales. Un léger rayon de soleil éclairait la tombe d'Asrif et baignait les quelques personnes dans un arc en ciel de couleurs. On était une huitaine de personnes, pour la plupart Sacrieur, avec mon Eldred, qui se dénotait avec son corps robuste et massif de Iop, comparé à la finesse et aux cicatrices des autres. Tous guerriers, le visage froid et peint de tatouages magnifiques, plus créatifs les uns que les autres. Des soleils, des animaux, des peintures sacrées... Tout était représenté de façon stylisée... À côté, je paraissais tellement ridicule... Juste derrière moi se tenait un très vieux Sacrieur, maigre et ridé, et il me fixait de longs moments. Je lui rendais son regard, énervée par cette impolitesse, et lui lançais un air méchant, prête à montrer les crocs. C'est la que Tsulanne m'a chuchote à l'oreille que c'était mon grand père, le père d'Asrif. J'ai rougi et me suis tournée une dernière fois vers lui pour mieux voir qui C'était enfin.... Apres 19 ans de silence. Et la... Trop bizarre. Sur son visage, un immense tatouage recouvrait la moitié de sà joue tendue et squelettique, et son oeil droit... Ce tatouage, c'était presque l'identique de mon dessin fait sur là nuque de Veldron. Je frisonnant, il souria et je gromelais dans mon coin, frustree. J'avais plus envie de penser à Veldron, ça me faisait trop mal et ma jalousie reprenait e dessus. Je me faisais pas trop de soucis, de l'équipage j'étais pas la plus moche. Mais même... L'instinct masculin prenait souvent le dessus à celui de l'amant fidèle et dévoué... Je secouais la tête et crachais par teerre... Si loin de l'équipage... Ils me manquaient, même Affutemps, même cette pincée d'éléane... J'avais vu le raz de marée s'écouler, et espéré qu'ils étaient tous sains et sauf... Je priais martyr jour et nuit, m'entaillant sans grande joie, sous les.yeux de ma mère, pensive et concentree à la fois... Je.sortais de mes pensées quand Eldred me serra la main, nos doigts entrelaces... Mon regard posé sur lui, je déposait un bisou sur sà joue et on quittait le lieu sacré avec Tsulanne, pleurant une dernière fois celui qui acceptait d'être mon père... Je pris ma mère dans les bras et partais combattre avec Eldred. Ça avait beau etre un Iop, lui, l'Éca et moi avions été un trio d'enfer, c'est sur...

Cette journée mouillée se finit avec une soirée a là taverne, complètement ivre et riante comme jamais avec un Eldred pas mieux que moi. Pour une soirée, j'avais oublié ma tristesse d'être loin d'eux mais j'en oubliais pas pour autant mon devoir, éclatant un cra armé mais faiblard. Je lui donnais pas la vingtaine.


HIZ'_V



*l'auteur ne dessina rien, cette fois, un simple V stylisé à côté de son prénom.*
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Lun 16 Jan - 1:29

Dimanche 15 janvier 970. Heure : 23h04.


*L'écriture est énergique, rapide et maladroite*


Ca y est, je suis bel et bien installée et de retour dans l'équipage ! J'ai revu à peu près tout le monde.. Sauf Lin', Woh, et Affutemps... M'enfin, c'est pas si grave pour le dernier.
Ah oui, mes retrouvailles avec Veldron,c 'est ça que tu veux, hein..? Bah tu sauras rien. Ca a été un moment étrange, trop étrange...
J'étais vexée, vexée de ne rien recevoir de lui, d'apprendre qu'il n'était plus là...
Attend, il m'a quand même laissé, j'aurais pu mourir, je sais pas...
Il m'a dit que tous les Tofus avaient été égarés, etc...
Bref. J'en ai eu assez. Moi, Hizea, ne suis pas du genre à me laisser trainer. Par un garçon, encore MOINS. Donc là, trop, c'était trop. Et bien sur... Bien sur, je voulais ressentir sa peau, son odeur, son souffle, sa voix....
Et voilà. Mon Vel reste mon Vel.. Mais enfin, il m'a blessé... Même ELDRED, mon Eldred, que je n'avais pas revu, a su pour ma famille et m'a rejoin... Il est adorable...
Il faut que je parle à Veldron... J'ai cédé à la tentation de me retrouver contre sa peau, sa chair, mais... Est ce que j'ai bien fait?
Putain !

*l'écriture est gribouillée par endroit*
Hiz'.

PS : Ma Lin' me manque... Et SUg' aussi.. Je l'ai entrevu, et il était en plein dans l'histoire avec Stefiran... Car oui, Stefiran était parti. Puis est revenu. Mais en caché. Enfin bref, j'ai pas pris le temps de réfléchir à ça, à vraid ire Hlussë m'attendait pour une retrouvaille ensanglanté sous la protection de Martyr... Que la grande déesse soit louée, quel bonheur de gouter aux délices exquis d'une danse du Sang...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Sam 21 Jan - 2:31

Le 21 janvier 970. Heure : 00h11


*l'écriture est bien formée, mais des traces d'herbes sont présentes sur la page, abimée*


Aujourd'hui, je me sentais trop bizarre. Ca faisait une semaine que je m'installais, aménageais mon Sac, me détendais, me balladais... mais qu'est ce que je me fais chier. Pfffiou... Je croise peu Veldron, c'est vrai, on se rejoint quelques soirs, mais rien de plus...
Bon, y'a des moments comme ça, où on s'ennuie tellement qu'on a des envies de voyage, de repartir... L'odeur de la foret me manque un peu, l'air est sec, ici. Les Bananas sont toutes affairées comme des mules et moi, j'ai plus d'copains pour saigner.

Puis... Y'a ce truc là...

*Une phrase vient d'etre écrite mais barrée aussitot*

Nan, sujet inutile. Bref, j'étais à Astrub, tout à l'heure, et j'ai croisé Veldron. Mais;.. J'étais bizarre, ça faisait deux trois jours que j'avais plus trop notion du temps.. Surement après mon voyage à Kara, j'suis un peu dans la lune. Je pense, je réfléchis, et je passe à coté de certains trucs.. Comme là. Je savais plus si j'avais dormi avec Vel', ou non. Etrange, hm ?
Je... J'ai plus foi en rien, mon train-train habituel me lasse, je veux.. Respirer, vivre !
Et puis, quand j'ai croisé Vel, à la taverne, avec deux trois autres, dont Caelius et le Sram bizarre là, un Crâ nous a parlé. Bien sur, on s'est énervé, il nous a confié, ou plutot gémi, etre l'apprenti de Core... décédé.
Là, ce fut un choc. J'ai vraiment été déconnectée, pour la peine; J'ai pensé à pleins de trucs. Je... Un pantin. Voilà ce que j'étais, un pantin.


*Les derniers mots étaient soulignés et appliqués, comme si l'auteur avait changé*

Hiz'.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Mar 24 Jan - 0:24

Lundi 23 janvier. Année 670. Heure : 21h15


Haaa, Kara... Ma jolie Kara... Me voilà en train d'écrire dans mon chez-moi, dans les hauteurs désertiques et arides de Kara... N'empeche, cet endroit a bien tous les défauts du monde, c'est un chouette coin pour chasseur.. Depuis que je suis retournée ici, tous mes sens sont en éveil. Bien sur, je retourne très souvent a Sufokia, au bar, dans les bras de mon Veldron.. M'enfin, mon coeur est libre, et je me sens tellement plus... sauvage, ici. Tu verrais la vue, mon petit journal... Quand je suis revenue ici, le vent avait ravagé mon chez-moi, effacé mes dessins et usé ma nourriture ! Surement ces foutues bestioles lunaires, là... Je trouve souvent leurs dépouilles devant chez moi, quel merdier, à nettoyer ! Pire que les rats, en fait, c'est les rats de Kara, ici.

*L'auteur fait allusion aux Smares, principales créatures de Kara.*


Laisse moi te décrire ce que je vois chaque matin...
Le vent souffe tout le temps, c'est la panique pour les aventuriers qui visitent le coin... SI tu savais comme je ris, en les entendant courir, le vent aux trousses. Je me suis trouvé une cachette tout au Nord de Kara, du coté de la mer, bon, faut escalader, mais c'est tellement joli... C'est un renfoncement dans la roche, j'y ai accroché une corde, cachée bien sur, et on voit la mer, a un pas, dans le vide... ma tanière était une vieille cachette avant, surement des chasseurs qui l'utilisaient, elle est assez grande et vachement isolée du vent et de l'humidité... J'y ai stocké toutes mes affaires, c'est vraiment chou maintenant. Donc tous les soirs, c'est d'ici que j'écris, et je guette, je veille, j'observe le ciel, l'eau à perte de vue... C'est un endroit assez magique. J'ai déjà prévu d'y emmener mon Veldron, m'enfin, faut qu'il accepte.. Je lui ai déjà parlé de mes racines, d'où je venais, de Kara, mais je sais pas s'il a la curiosité d'y faire un tour... On verra bien ! Mon Veldron... J'ai encore son odeur sur ma cape en laine de Bouftou... Hmmm... Je me shoote à ça si tu savais..

Sinon, j'ai chassé avec Lin', un peu, hier. Elle était pas dans son assiette, ma pauvre chérie. Encore cette histoire avec Sugalo... Le triangle amoureux n'a jamais fait bon ménage vis à vis du regard des autres, c'est une situation difficile, c'est sur... Mais c'est tellement romantique... C'est vrai ! Sugalo, la panda mystérieux amoureux de la jolie crate, qui ne sait pas où donner de la tete, prise entre deux amours profonds... Bon, c'est dangereux et pas très sain de la par de Lin', mais je sais qu'elle fera le bon choix, c'est meme sur...

*Un petit temps est marqué*


Hé ! Mais je viens de tilter... La dernière fois, Veldron m'a fait une mini scène car j'avais rejoin Hlusse... Cette histoire de trio, ça lui aurait pas fait naitre des doutes? Par Martyr, c'est pas reparti encore une fois... Jusqu'au jour où ou il comprendra que... Raaaaah...j'ai meme plus envie d'en parler. Nan mais bon, il peut gueuler, lui aussi des fois.. Quand Mickie est là, je l'embete bien avec... Quelles bandes de débiles, à courir après mon Veldron... Comme si elles avaient une chance contre moi... hihi..

Nan, l'amour, le vrai, ça part pas comme ça, en un battement de cil.D'ailleurs j'y pense, l'éponge et moi, ça fera presque aussi longtemps qu'avec Ketal... Eh bah..


Hiz' !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Jeu 2 Fév - 21:06

Le Jeudi 02 javier 670. Heure : 19h

Brrrh... Episode étrange.
Ma peau se ronge de plus en plus... Ce sang, tout ce sang dans ma bouche, quel délice... J'aime tellement Kara, je me laisse aller à mon instinct, et je frappe, je frappe, je frappe... Martyr est en moi, elle me guide et prend soin de moi.. Ce lien intime avec la divinité ne fait qu'augmenter mon assurance, et je rôde... J'en deviens sauvage
Je saigne, aussi. Tellement de liquide rouge... Ca en devient presque aussi excitant que mes nuits avec Veldron..
Je m'égare.
Veldron... Je l'ai remarqué à Astrub, un calin, un bisou.. Ce connard de Red me fait une remarque, mais je relève pas... J'ai plus conscience de mon physique, je me laisse aller à mon état primaire de Sacrieur, sanglante et pas trop coquette, ça... J'suis pas une Enie, et j'suis assez jolie comme ça, oh!
Mais voilà qu'il me dit que j'ai beaucoup maigri...
Hein ?
Je bloque, je comprends pas! Puis je touche mon ventre...
Boaaah, y'a des abdominaux, y'a du muscle quoi! Qu'est ce qu'il raconte...
Puis, quand j'ai aperçu Stefiran, Sug' et Veldron me fixer bizzarrement, j'ai compris...
c'est vrai, j'me suis trop laissé aller à mon instinct, ça fait deux trois jours que je me sentais bizzare... Comme si j'étais plus...

*Un temps est marqué*


Comme si je n'étais plus seule, là, sous ma peau, dans mes veines...

Par Martyr, c'est quoi ce bordel ?
Martyr....Martyr me ronge, Martyr me ronge....

C'est horrible, c'est acide, comme quand on avale du jus de Larve des mines, ce goût infect qui te brule les papilles et te ronge les joues...
M'enfin, un peu de nourriture et ça va partir...

C'qui est cool, c'est qu'au moins, je passe tranquille dans les cachettes de Glaie...

*Laisse un temps, un petit marcassinet est dessiné, grossier et aplati*


Mon Veldron.. Si ça continue, j'lui plairais plus, et c'est Lin', ou alors Cyrielle, la p'tite rousse, qui va passer... Ou meme Mickie... Nan, nan et nan.

Hiz'.


avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une Sanguinaire

Message  Invité le Sam 11 Fév - 21:29

11 Février 670 : Heure : 19h03 :

Où il est..? Où IL EST BORDEL !!!!!
Putain de déesse de MERDE, ma raison de vivre, mon unique... est mort? Il t'a rejoin, ça y est?
PUTAIN, REPONDS MOI DEESSE DE MERDE !

*L'écriture est tremblante et des gros taches noires sont faites*

Une coupure... Deux coupure... Ma dague tranche plus rien, c'est un carnage. Voilà pourquoi les gardes en couinaient de douleur... AIE !
Mon sang... Mon Veldron... Ma vie.. Tu es parti, alors... T'es mort...
Faut que je rédige cette putain de lettre. Oh et puis non, j'vais écrire ici et puis ils le trouveront bien.





*Un trait grossier est tracé, et l'écriture est vraiment sale et moche, tachée de sang qui s'écoulaient de la main de l'auteur au fur et à mesure que le mot est écrit*


"Chers Bananas,
me voilà en train de chialer comme une... rien.
Je quitte l'équipage officiellement. J'ai appris la mort de Veldron et je ne peux pas supporter ça... J'espère vous croiser, m'enfin.. Je suis sur Kara, avec des amis chasseurs, je m'enlève de la piraterie officiellement.
Alors on passe aux Adieus, du moins professionellement. Quitter l'équipage me fera oublier Veldron... La chasse ne me fera que du bien.
L'amour fait faire des folies, et si j'en ai pas l'air, je suis vraiment amoureuse de lui... Mon unique, ma vie... Il a rejoint la grande Déesse et il me faut me rapprocher d'elle... Alors voilà. Tuer jour et nuit, saigner et tout ce qui suit ne sera que bénéfique.

Isho, merci encore de m'avoir intégré dans l'équipage, j'ai été ravie de servir et de tuer pour toi, c'était l'éclate.. Et ça aurait jamais marché entre nous. Je hais ta coupe de cheveux.

Aranael... Comme Mickie, continuez, vous ètes magnifiques, la puissance des dieux vous honoreront un jour ou l'autre...

Sugalo, mon Sugalo... Je te croise à la taverne, merci d'avoir été là.

Elina, mon amie... Va vraiment falloir que je t'apprenne un dépecer un Bouftou, tu t'y prends comme une tapette.

En parlant de ça, Stefiran : t'es quelqu'un de bizzare, mais je t'apprécie. Reste inconscient.

Skerr... Nan pas toi. J't'aime pas trop.

Cyrielle, et les autres... Que la grande Déesse vous garde.

Sur ce, je m'en vais rejoindre les miens... Que les Bananas vivent longtemps, en forme, et aussi grande et forte que jamais.


Hizea.
"
*Le dessin du Bouftou Pompon, est dessinée, la lettre en entier étant tachetée de sang, mais pas en grande quantité*

[HRP]
Voilà, hizea quitte l'équipage. Merci les jeunes, on s'croise un jour.
[HRP]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum