Le Petit Carnet Bleu de Lin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Mar 27 Déc - 17:37

*On peut voir, en regardant attentivement la reliure du carnet, qu'une dizaine pages ont été arrachées avant celle-ci.

26 Descendre


Je suis retournée au bar pour la première fois depuis plusieurs semaines. Je ne saurais dire combien exactement, j'ai, comme qui dirais, perdu la notion du temps depuis mon départ qui ne me semblait pas dater de si longtemps. Et pourtant, en me rendant à celui-ci et en retrouvant tous les autres, je me suis rendue compte que pas mal de temps avait passé malgré tout. J'ai pu trouvé Veld, Affu et Stef, attendant bêtement dehors, dans le froid, alors qu'il neigeait et que le bar était à deux pas. Je ne me suis pas vraiment attardée sur ces détails, et nous sommes rapidement rentrés à l'intérieur du bar. Sug était déjà là, assis au comptoir. Il est devenu aveugle. Il n'a pas pu me l'expliquer, il semblerait que cela se soit produit du jour au lendemain. Drôle d'histoire, tout de même... Je tâcherais d'en toucher deux mots à quelques amis Eniripsa du côté d'Astrub. Peut être pourront-ils l'aider, même si je commence sérieusement à douter de l'efficacité de leurs soins. Et puis, il m'a donné un baume bien efficace pour soigner les multiples plaies de mes bras, je lui dois bien ça.

En reparlant de ça, ça me rappelle la façon dont s'est terminé mon petit voyage autour du monde. J'étais partis... A la recherche de quelqu'un d'important pour moi. Quoi, qu'est-ce que t'as, journal débile ?! NON, je ne dirais pas son nom, pas ici ! Imagine que tu tombes entre les mains de quelqu'un d'autre, hein ? IMAGINE ! Bon d'un autre côté, tu me diras, si tu ne veux pas que des inconnus découvrent tous de ta vie personnelle, t'as qu'à pas écrire un journal !

Certes, c'est pas faux. Mais à force de lire le carnet de cet abruti que je cherche, ça a finis par me donner de mauvaises manies...

Enfin bref, c'est malin tout ça, d'écrire tous ce qui me passe par la tête et de dévier de sujet en sujet, je sais plus où j'en étais ! Ah si, ça me revient maintenant, un peu trop bien même. Après avoir discuté un peu, Veld a demandé à boire, mais comme c'est désormais le dawa dans le jardin, c'est quasiment impossible de passer entre les arbres pour accéder à la réserve, du coup Sug s'en est chargé. Il a fait exprès d'éclabousser Veld avec la chope qu'il lui servaitt et après, ses fringues étant bon à laver... Veld a rien trouvé de mieux à faire que de se mettre en callebar devant tous le monde. Surtout moi, en fait. Bon après, Sug et Veld ont fit les gamins et se sont chamaillés mais... C'est pas bien grave, car je dois avouer que l'ambiance du bar me manquait. C'est à ce moment là que mon petit Brybry est arrivé comme ça, dans le bar. Le soucis,et j'aurais peut être dû le prévenir, c'est qu'il vaut mieux éviter d'y entrer comme ça quand on est pas de l'équipage, sans se présenter... Les gars, dans leur habituelle hospitalité légendaire, ont tout de suite commencé à demander d'où sortait Brybry. Bon jusque là, ça a été, je le connais bien mon Brybry, du coup il a pu resté sans trop de problème, à part qu'il faisait la tronche car je ne lui avait pas envoyé de mes nouvelles depuis mon départ d'Astrub. Autrement dit, depuis plusieurs semaines quoi. Il m'a refusé mon câlin habituel, alors comme à chaque fois qu'il boude, j'ai voulu utiliser LA technique qui marche à tout les coups : l'ignorance, couplé au chantage. J'ai donc dis que je trouverais bien quelqu'un d'autre pour me câliner. Et là, Veld a sauté sur l'occas' de faire chier Sug : il m'a pris dans ses bras, malgré que j'essayais de le repousser.

Bon après, le reste on s'en fout : Sug a balancé un tonneau au beau milieu du bar pour que Veld me lâche, et blablabla... Enfin non, il avait visé la tête de Veld, qu'il a touché d'ailleurs, mais vu qu'au final, ça a tout salopé, c'est qu'un détail.

Oui, ce n'est qu'un détail, par rapport à ce que je veux écrire ensuite. Quoique, je ne sais pas trop comment l'écrire. C'est au sujet de Sug...

Quand on est sortis dehors, avec Bry, il m'a tout de suite demandé qui était Sugalo. Son attention pour moi ne lui avait pas échappé et j'ai trouvé ça mignon de sa part, qu'il se montre si possessif. Enfin d'un côté, je ne crois pas qu'elle échappe à grand monde... Je n'ai pas su quoi lui répondre, mis à part que Sug a toujours été agréable avec moi et que je l'appréciais, même si je ne le connais pas énormément. Mais je pense que si je venais à mieux le connaître, je l'apprécierais d'autant plus...

Ce qui me ramène encore et toujours au même problème.

*On peut voir à la suite plusieurs lignes raturées et illisibles, comme si l'auteur ne parvenait pas à s'exprimer avec les mots justes.*

C'est difficile de faire une croix sur le passé et de tourner la page. Même si je sens qu'au fond de moi, j'ai pris ma décision, je n'arrive pas à envisager ma réaction si je devais me retrouver face à lui.

J'ai retourné le problème dans tous les sens, et même si je ne sais pas si je le reverrais un jour, ni même s'il est vivant, il faut que je le vois une dernière fois. Ne serait-ce que pour être sûre. Ne serait-ce que pour affirmer mon choix. Ne serait-ce que pour me permettre à nouveau d'aimer...

[HRP]
J'devrais écrire un roman, z'êtes pas d'accord ? 8D *A les chevilles qui enflent*
[/HRP]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Jeu 29 Déc - 11:08

28 Descendre


Rien de particulier aujourd'hui.
J'ai juste vu Croâquin, endormi près de l'entrée du bar. Je me demande ce qu'ils ont tous à préférer rester dehors en ce moment, alors que c'est l'hiver. Remarque, c'est vrai qu'il est plutôt doux cette année, comparée à d'autres.
Je l'ai réveillé en me foutant un peu de sa gueule et lui mettant mon Gélutin sur la bouche, un peu comme dans l'un de ces contes à la con qu'on m'a raconté quand j'étais enfant. Il a faillit m'en mettre une, avant de voir le médaillon du blason de l'équipage que je portais autour du coup. Ca l'a scié, pour ainsi dire.
Par la suite, je me suis amusé avec la neige qu'il restait par terre en la lui lançant. Oui, je sais, j'suis une chieuse des fois. Mais j'y peux rien, Crocro, c'est Crocro. J'adore l'embêter, et puis il le mérite bien d'abord...
Enfin bref, c'était sympa, jusqu'au moment où il m'a chopé par les épaules pour me mettre la tête en plein dans un tas de neige. Pour la peine, je lui en ferais manger la prochaine fois que je le vois, et par tous les orifices, non mais ! Bon, peut être pas tous remarque, sinon ça risque de devenir un peu dégueu...

Je suis restée un moment à traîner dans le port après que Croâquin soit partis. A réfléchir cmment ne PAS réfléchir justement, et la réponse m'est tombée dessus comme une évidence : faut vraiment être un Iop pour réussir ce tour de force.

Retour au bar après 1 heure ou 2. Il y avait Veld, Sug et Cae. Cae était nerveux, flippait pour un rien, Veld n'avait pas l'air en forme, et... En fait y'avait que Sug de normal à ce moment-là, si on exclut le fait qu'il n'y voit toujours rien.

En fait, la suite est un peu bizarre, puisque Veld a demandé pourquoi il avait été attaché hier. Apparemment, il semblerait qu'il ait pété un câble pour je ne sais quelle raison et qu'il s'en est même pris à Hizea. J'aurais préféré voir ce qui s'est pssé de mes propres yeux car c'était pas très clair ctte histoire, mais bon.

C'est pas joli-joli pour un Quartier-Maître de perdre son sang-froid comme ça, mais je ne connais pas les circonstances, donc je ne vais l'en blâmer. Même si je n'approuve pas son geste envers Hizou.

En fait, ça a vraiment été une journée déprimante, mis à part quand j'ai pu emmerder Croâquin et que j'ai eu l'agréable surprise de tomber sur Hiz en sortant du bar. J'ai pas trop l'occasion de la voir ces derniers temps. Pourtant, ça me ferait un bien fou de me confier à elle. Je ne pensais pas être si prévisible, mais elle a tout de suite deviner que c'était pour une histoire de garçons que je m'étais absentée. Je lui en aurais bien dit d'avantage, mais Stef a débarqué dans son Havre-Sac pour nous proposer de venir taper du garde. Ca m'a coupé dans mon élan, alors je les ai laissé. J'étais censé aller à Astrub, mais j'ai trop traîné en chemin, en m'arrêtant toutes les 5 minutes, pour réfléchir à tout et à rien, mais surtout à ce que je ressentais en fait. Si bien que je suis arrivée à la taverne d'Astrub, il n'y avais personnes d'intéressants, ou du moins aucun d'un de mes amis Eniripsa à qui j'aurais pu m'adresser pour les yeux de Sugalo.

*L'écriture devient un peu moins appliquéé et écrite à la va-vite, comme si l'auteur était de plus en plus fatiguée.*

Enfin bref.
Je crois que je vais me poser quelque part et réfléchir encore un peu, vu que je ne suis bonne qu'à ça en ce moment...


[HRP]

J'en profite également pour préciser, vu que j'avais oublié de le dire la dernière fois, que Lin a constamment son carnet sur elle, dans son sac.

[/HRP]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Ven 30 Déc - 19:10


29 Descendre

*L'écriture est nerveuse, on sent que l'auteur a les plus grandes peines à tenir sa plume correctement.*

Oh zut, zut et re-zut ! J'ai l'impression d'être comme une gamine immature à cet instant. Bon d'accord, je ne bat peut être pas toujours les reccords de maturité par moment, mais là...
Je ne me souviens même plus comment a commencé cette journée, ou du moins j'ai du mal.
Allez ma grande, calme-toi, respire un grand coup et... Arrête de rougir comme une Pom, merdeuh !

Je crois que mon cousin était venu me rendre visite au bar. Oui c'est ça, même que Sug et lui se sont un peu pris la tête.

*L'auteur semble se calmer peu à peu, l'écriture devenant un peu plus douce et contrôlée, bien qu'encore un peu raide.*

Ca m'a fait vraiment plaisir de le revoir. Avec son nouveau poste dans l'armée de Bonta, et justement le fait qu'il soit de l'armée, et que moi je sois une pirate, ça avait un peu creusé un fossé entre nous, une certaine distance. Involontairement je pense, c'est vrai qu'il n'a plus énormément de temps libre et que pour ma part, je ne passe plus aussi souvent à Astrub. Mais ça me rendait triste, cette impression de séparation, alors qu'on avait été beaucoup plus complice à une époque. Enfin, au final, tout va pour le mieux. Ca me manquait, son ton autoritaire et tout. Quand il est comme ça, je ne peux pas m'empêcher de le provoquer et d'aller systématiquement à l'encontre de ce qu'il veut. Un peu comme quand je lui ai demandé ce qu'il faisait avec un certain Nezorf, un Feca avec qui il avait collaboré pour protéger Albynn apparemment.

Ce type, Nezorf, je ne peux pas le sentir. Il a l'air assez aimable au premier abord, sympathique même. Mais il y a quelque chose de malsain chez lui, que je n'arrive pas à m'expliquer. Rien que de l'avoir dans mon champs de vision me rend excessivement sur mes gardes, bien plus que d'ordinaire. Il est sans doute fidèle à ses amis, comme semble le croire Core. Malgré tout, même si je n'aime pas courber l'échine devant un adversaire, lui, je n'aimerais pas le trouver sur mon chemin, pour rien au monde.

Enfin de toute manière, on s'en moque. Y'a pas de raison pour que ça arrive, du moins pas à ma connaissance.

Après ça, j'ai eu le plaisir de faire mordre la poussière - ou plutôt le plancher du port - à mon cousin ! Dire qu'à une époque, c'était toujours moi qui prenait des roustes. Mais ces derniers mois, on dirait qu'il a pris un sacré coup de vieux, niveau appitudes de combat. Je me demande si c'est pas la drogue que lui filait l'armée, quand il se battait encore, qui l'a usé comme ça... Foutu gouvernement.
Il ne devrait pas fermer les yeux sur ce genre de chose. Une armée pour défendre le peuple, certes, mais pas à n'importe quel prix, merde.

Enfin bref, retour au bar, après que Core soit partis.

*Les mots redeviennent légèrement troublés, probablement par une forte émotion.*

Raah, ça m'énerve ! J'ai essayé de commencé par quelque chose qui n'avait rien à voir, pour me calmer, mais je recommence à perdre mes moyens...
Je me souviens à peine du jeu de cartes que nous avait proposé le nouveau Mousse, un Ecaflip dont je n'ai pas retenu le nom. Shaakel... ? Quelque chose comme ça, faudra que je lui redemande. Mais bref, comment écrire ça sans passer pour une tarée folle à lier... ?
Cette fois, je crois que les choses sont claires, entre Sugalo et moi. Je ne sais pas trop quoi en penser. Ca me rend joyeuse comme je ne l'avais pas été depuis longtemps, ça me met le coeur à l'envers, ça palpite, ça bat à cent kamamètre/h. Et ça me fait peur aussi.

Peur, parce que la blessure laissée par l'autre est toujours là, et que malgré le fait qu'il ait usé jusqu'à la corde mes sentiments pour lui, je ne peux pas m'empêcher de me demander ce qui se passerait s'il revenait maintenant. Sans doute l'enverrais-je chier, comme sur les dernières fois. Mais que ferait-il, lui ?

Mais qu'importe, ce n'est pas lui qui est là, c'est Sug. Et lui, je sens qu'il n'est pas pareil. Il bien plus affectueux et présent. Et puis aussi... Raaah merde, je rougis encore comme une gamine !

*Cette dernière phrase est écrite avec beaucoup moins de douceur que les précédantes, comme si l'auteur considérait que le fait de rougir est une preuve de faiblesse.*

J'ai envie de le revoir. Non en fait, je n'en ai pas envie, j'en ai besoin. J'en ai besoin pour calmer les battements de mon coeur, à moins que sa présence ne les aggravent encore un peu plus ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Dim 8 Jan - 20:28


8 Javian

J'ai un peu oublié de consigner ce qu'il s'est passé ces derniers jours. Il faut dire qu'avec le Raz de marée qu'on s'est pris en pleine face au milieu de la semaine, j'en ai pas trop eu l'occasion.

Avant tout ça, j'ai appris des mauvaises nouvelles à la pelle : plein de départs dans l'équipage, la mission suicide de mon cousin et d'autres petits détails sans importances mais qui s'accumulent au reste.
Core est un abruti. Je n'ai pas arrêré de le lui répéter, mais je sais que c'est peine perdue. L'armée lui a confié une mission qu'il ne peut refuser, sous peine d'être viré de leurs rangs. Et comme son job, c'est bien la seule chose qui ne l'a jamais trahis ou laisser tomber, il ne peut pas accepter de refuser et d'en être exclu. On l'envoit en sous-disante "exploration", pour découvrir de nouveaux territoires, alors qu'on a un Raz de marée sur les bras dans quelques jours....
C'est n'importe quoi, merde !

Il est parfaitement conscient qu'il ne reviendra probablement pas, mais ça n'a même pas l'air de le gêner. Il a mis ses affaires et celles de la famille en ordre, avant de partir. Akky ne doit pas savoir tout ça, mais elle finira bien par s'en rendre compte ou par l'apprendre.

Heureusement, pour sauver un peu la mise, Stef a réussi à m'amuser. Un peu plus tôt dans la journée, on était tombée sur une Sacrieuse dénommée Blanche. Kamay en parlait dans son journal. Apparemment, il fallait que je trouve cette fille, pour arriver à le retrouver lui. Mais c'est trop tard. Qu'il crève donc. Je lui ai refilé le carnet rouge de cet idiot et, comme il semblerait que l'équipage ai déjà eu des soucis avec elle, ça a tourné façon pirate. C'est là qu'intervient Stef. Il a piqué la ceinture de Blanche. Apparemment, elle permettrait de conduire au bâteau des Kwaks...
Stef s'en est débarassé quand il m'a vu à la taverne, et Blanche lui est tombée dessus peu de temps après, avec un de ses amis. A en juger l'état dans lequel ils se mettent pour une simple ceinture, je sens qu'il y a matière à s'amuser un peu en les narguant, ceux-là... Je ne les aime pas trop, du moins par leur chef, un certain Cyd. J'avais eu une petite altercation avec lui, quelques semaines avant ça. Beaucoup trop hautain à mon goût, ce pauvre type. Mais j'ai pu lui remettre son orgueil en place.

Enfin bref, je suis partie le soir même pour Kara. En se planquant dans les hauteurs, on arrive à se mettre relativement bien à l'abri. C'est ce que j'avais déjà fait, la dernière fois qu'il y avait eu un Raz de marée. Mais je m'y étais rendue au dernier moment, et l'endroit était déjà blindé de monde. Alors pour ce coup-ci, pas question d'être aussi négligeante.

Quelques jours après, je suis repassée au Bar pour voir si je pouvais trouver des membres de l'équipage, mais il n'en restait plus grand chose. Et je n'ai vu personne non plus.
Retour à Astrub donc. Je devrais arrêter d'y aller d'ailleurs... J'y ai rencontré un dénommé Morgan, le disciple de Saaul. Il est comme son maître : très agréable, avec qui on peut discuter facilement et courtois. Le soucis, c'est qu'hier, il m'a avoué ses sentiments...
Comme si ça ne compliquait pas d'avantage ce qui se passe en ce moment...

*L'écriture devient négligée, comme si l'auteur se lassait d'écrire ou était embarassée, ne sachant que dire. Le tout a été rayé au fur et à mesure et le texte s'arrête là.*
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Mer 25 Jan - 21:41

22 Javian

Quand vous croyez avoir vécu le pire, il y a toujours un évènement qui finit par arriver pour vous prouver le contraire. En ce qui me concerne, je n'ai pas eu trop à me plaindre de ma vie jusqu'à présent. Malgré quelques blessures, tout finit par passer. Mais je me demande si le vent n'est pas en train de tourner...

Mon petit Bry est guéri. Enfin.
Grâce à l'aide de Morgan, et aussi de Cissnei et Rosa. J'avais bien cru le perdre pour toujours. Il m'aura filé des sueurs froides. D'un côté, on doit ce petit miracle aux recherches de son père... Je ne l'ai pas trop apprécié de son vivant, mais maintenant, je souhaiterais presque qu'il soit encore en vie pour voir son fils en bonne santé. S'il avait perséverer un peu plus, il serait encore là pour ça...


Core est mort.
Core est mort.
...

*La phrase est écrite ainsi, plusieurs fois d'affilée, comme si l'auteur essayait de s'en convaincre, ou avait l'impression de faire un mauvais rêve. Au fil des lignes, on peut voir quelques traces laissant supposer que le papier a été mouillé.*

Comment est-ce que j'arrive à écrire ça ? Ca n'a pas de sens...

Gaunt est venue me voir il y a quelque jours, pour me faire la morale. Il veut que je reprenne le poste de mon frère au sein de la famille. Celui de dirigeant, en d'autres termes. Il est arrivé au mauvais endroit, au mauvais moment, alors je l'avoue, je l'ai un peu envoyé chier... Au yeux du Conseil, et de tout ce qui va avec, Core est considéré comme mort.
Mais ça veut dire... Qu'il ne reviendra réellement pas. Ou alors...

*Des suites de mots plus ou moins incohérantes et dispersées ont été écrite sur le bas de la page, puis rayez agressivement, les rendant illisibles*

Core n'est plus là. J'ai l'impression d'être redevenue cette enfant un peu perdue, qui s'interroge sur ce qu'elle va devenir, si elle reste là. "La vie continue", m'a-t-on dit. Peut-elle réellement continuer sans la seule personne que je considérais comme ma famille, qui gardait un oeil protecteur sur moi malgré tout ce que je pouvais dire, qui était là, tout simplement... ? Sans doute que la réponse à cette question ne peut-être qu'un "Oui", franc et massif.
Et pourtant, j'ai du mal à m'en convaincre...

Gaunt est donc venue pour que je reprenne les rennes. J'ai refusé, il m'a traité de tous les noms, a dit que je trahissais ma famille... Mais je ne les ai jamais considéré comme tel, à part Core. Etait-ce encore une erreur, que de refuser ?
Sans doute, puisqu'une vieille connaissance est venue à son tour. Il a eu les mots juste pour me rappeler ma promesse à Core, malgré lui. Je lui avait promis de prendre sa place après sa mort, si Akky était toujours mineur. Ce qui est le cas. Donc, j'ai cédé... Pour Akky et Core.

*A la suite, quelques petits dessins aléatoires et divers décorent la page, laissant supposer que l'auteur s'est arrêté d'écrire et a réfléchis pendant un bon moment, pensivement, à ce qu'elle allait écrire et à la façon de l'aborder.*

J'ai tous fais de travers.
Absolument tous.

Sug n'aurait pas du l'apprendre de cette façon. En fait, il n'aurait jamais du apprendre quoique ce soit, puisque je n'aurais jamais du douter, malgré tout ce qui m'affectait autour de moi, de ses sentiments. Tout comme je n'aurais jamais du non plus laisser Morgan se rapprocher de moi et en tomber amoureuse...

J'aime deux hommes.
Et quel que soit l'issue, j'en ferais forcément souffrir un.
D'ailleurs, c'est déjà fait...

*Le papier a été légèrement froissé, et le texte qui suit porte de façon plus marquante des traces d'humidité, brouillant l'encre par endroit, bien qu'elle reste suffisamment lisible pour être comprise.*

C'était juste stupide...
Comment en est-on arrivé là... ?
Je crois juste que j'avais peur qu'il disparaisse un jour, lui aussi. Parce que je le voyais peu, alors que j'avais besoin qu'il soit là. Ce n'est pas sa faute... Il me l'avait pourtant dit. Et puis, il y a eu cette soirée où l'on s'est revue, au bar. Je l'avais trouvé distant, me disant à peine bonjour, ne me touchant même pas. Peut-être aurais-je du aller vers lui à ce moment là, plutôt que d'avoir de sombres pensées. De croire qu'il s'en foutait, que j'allais le perdre lui aussi, après Core, après Kamay, après d'autres personnes qui m'étaient chères... Si je l'avais fait, les choses auraient très probablement été différentes. Il ne sert sans doute à rien de s'apitoyer sur ce qui a été fait, mais c'est plus fort que moi.

Je ne sais pas si je pourrais réparer tout ça.
Sug... J'aimerais te rencontrer une nouvelle fois. Comme ça, je sais que je ne ferais pas la même erreur...

Tu manques à mon coeur.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Dim 12 Fév - 17:10


12 Flovor, peu après minuit.


Voilà bien longtemps que je n'avais pas mis à jour ce journal.
Il faut dire qu'il n'y avait rien de bien intéressant à raconter, et encore moins de joyeux. Au moins, le capitaine est de retour dans l'équipage, bien qu'il continue toujours de partir en miettes, j'ai l'impression...

Hizou est partie. Comme ça, d'un coup. Veld serait soit disant mort. Mais comment l'imaginer lui, notre ancien quartier-maître, se faire avoir et y laisser la vie ? Ce n'est juste pas possible... J'aimerais retrouver Hiz à Kara, la serrer fort dans mes bras et lui dire que ça passera, qu'il faut qu'elle soit forte, qu'elle n'est pas seule... Mais je sais bien qu'elle ne m'écoutera probablement pas. Et puis, ce ne sont que des mots réconfortants et enfantins, comme ceux que l'on murmure aux enfants pour qu'ils n'aient pas peur du noir. On est toujours seul face à tout, en réalité.

Je n'ai qu'une envie, c'est de partir loin, dans un endroit où je pourrais oublier tout ce qui se passe en ce moment et qui me fait souffrir, et m'oublier moi-même. Mais je ne peux pas me le permettre, pour ceux qui restent. Il y a toujours Sug, Bry, et une partie de l'équipage.

Hizou... Qui m'apprendra à dépecer les Bouftous comme tu savais si bien le faire ? J'avais beau te regarder faire à chaque fois que chassions, je n'ai jamais réussis à avoir la même adresse que toi pour ça. Il faut dire que ça m'écoeurait.

*Quelques traces de larmes commencent à ponctuer les phrases ici où là*

Je ne saurais plus à qui me confier. Tu étais la seule femme de l'équipage dont j'étais sûr de ne pas être jugée, quand je te parlais. Parfois, t'étais vraiment une tête de Iop, à foncer dans le tas et à voler dans les plumes de tout ce qui bougeait. Je m'en suis récoltée des bleus, des égratinures, et autres, à te suivre. Et pourtant... J'aurais préféré, je crois, subir encore bien pire, si ça aurait permis que tu restes parmi nous.

Sug m'a confié qu'il allait peut être bien partir lui aussi. Je suppose qu'en apprenant pour Veldron et Hïzea, cela ne fera que l'inciter à poursuivre en ce sens. J'espère juste qu'il me le dira avant, et qu'il ne disparaitra pas je ne sais où. S'il le fait, je partirais aussi. Trop de personnes importantes qui disparaissent d'un coup... Malgré l'affection que j'ai pour Stef et ses manies bizarres, la jolie Cyrielle, l'humour et les plans douteux de Skerr, la cuisine de Cae, et pour notre capitaine, ça suffit. Si l'équipage sombre, je ne tiens pas à voir ça de mes propres yeux, même si c'est lâche. Je m'y suis beaucoup trop attachée pour accepter d'en garder une dernière image comme celle-ci.

- Un peu plus tard, de retour dans son havre-sac -

Bry est mignon quand il dort. Quand il est éveillé aussi, avec sa bouille de gamin, mais de le voir paisible et endormi m'apaise. Il avait demandé à dormir avec moi. J'ai trouvé ça un peu bizarre au début, mais au final, il est comme mon petit frère, même si ce n'est pas de sang. Ca m'a rappelé quand je dormais avec mon grand-frère lorsque j'étais gamine, par caprice ou par peur, après avoir fait un cauchemard.
La veille, il m'avait réaménagé le petit espace de jardin que je lui avait confié, avec pleins de fleurs, notamment deux dont je raffole : le Crozoli, et les Fleurs de Wakfu. Segre m'en avait offert une, il y a longtemps, mais je l'avais perdu lors du Raz de marée. Et dire que Bry avait failli ne pas pouvoir terminer. J'avais reçu une lettre de Sug, et j'ai du le rejoindre. Ce qui a pas mal contrarié Bryanor, à mon plus grand désarroi. Heureusement, tout s'est arrangé.

Il m'est bien plus précieux qu'il ne le croit, pas question de le perdre lui aussi.
Pour cette nuit, je pourrais m'endormir doucement, sans me poser de questions, sans réfléchir à quoique ce soit...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Mar 6 Mar - 15:12

4 Martalo


Je suis toujours en vie ! Il en faudra encore bien plus qu'un de ces Raz de marée pour venir à bout de moi ! Mais il faut croire que ce n'est pas le cas pour tout le monde...
Beaucoup de membres de l'équipage manquaient à l'appel lorsque j'ai vu le capitaine quelques jours auparavant. Mais ça n'a pas eu l'air de l'inquiéter plus que ça.
Mon petit Brybry est toujours vivant, c'est déjà ça, c'est même beaucoup. Etreka est toujours fidèle à son poste à la Taverne d'Astrub, mais il y a énormément d'habitués que je n'ai pas vu. Je n'ai pas non plus réussi à retrouver Hizou, et je n'ai pas plus de nouvelles du côté de Phoebe, Jojo, ou Phantaminum...

D'ailleurs, ça me fait penser que j'ai toujours sa lettre, celle qu'il m'avait donné la veille de la St Ballotin. Elle a inévitablement pris l'humidité sur les bords, avec tout la flotte qu'on s'est tous pris dernièrement, mais elle est en bon état dans l'ensemble. C'est assez inhabituel d'être invité par quelqu'un d'autre que son compagnon, pour la St Ballotin.
J'ai noté que Phanta avait pris l'habitude de m'apporter des fleurs à chaque fois qu'il venait me voir. Quand il m'a remit sa lettre aussi. De magnifiques fleurs, d'un rouge impétueux.
C'est bien la première fois que je rencontre un homme aussi attentionné que lui. En parlant d'homme, j'ignore toujours ce qu'il est advenu de Sugalo. Je ne l'ai toujours pas revu, mais j'ai appris par un drôle de Sacrieur qui pensait avec son estomac qu'il avait bien l'intention de monter son propre équipage, ou du moins par l'intermédiaire de cet étrange personnage, peut être. Il ne m'a même pas proposé de le rejoindre. Hé bien, qu'il fasse donc...

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Sam 17 Mar - 15:30

14 Martalo


Je ne sais si je dois l'écrire ici, peut être par peur d'en prendre conscience, ou parce que cela signifierait que j'y crois. Où est la vérité exactement ? Sous mes yeux, peut être. D'ailleurs, il n'y a rien qui pourrait me tromper dans ce que j'ai vu. A part ma raison, qui idéalise peut être un trop Bryanor, et le rend totalement innofensif à mes yeux parce qu'il ne s'agit que d'un gamin, non, il n'y a vraiment rien...

*La phrase qui suit est écrite légèrement de travers, comme si l'auteur avait tremblé.*

D'un autre côté, je ne l'imagine pas commettre un meurtre.
Voilà, c'est dit.
J'étais partie à la recherche d'un Gobgob d'une amie qui a la mauvaise manie de vagabonder un peu trop n'importe où. Aujourd'hui, comme tous les autres jours en fait, la bestiole lui avait encore filé sous le nez. Je m'étais abstenue de faire des commentaires pour une fois, devant sa mine dépitée, et je lui ai proposé de l'aider à le retrouver.
C'est en chemin, après avoir perdu le machin de vue, que j'ai aperçu Brybry. Il tremblait légèrement et avait l'air perturbé par quelque chose. Il ne m'a rien dit à ce moment là, et a préféré m'accompagner pour m'aider à retrouver le Gobgob.
On est passé par plusieurs villages côtiés, avant de tomber dans un endroit légèrement marécageux, où on a finalement mis la main sur Nil, notre fameux fuyard.
Suite à ça et à mon insistance, il a finit par avouer...
Il aurait fait ça à cause de la disparition de Rosa. Il la croit morte, alors qu'il n'a pas pu le vérifier, et ça le désespère car elle est comme une soeur pour lui. Du coup, il se livre à... des sortes "d'offrandes" à sa déesse pour tenter en vain de la ramener. Mais les dieux ne ramènent personne à la vie. Je n'ai pas vu le corps, et pour rien au monde je ne le voudrais. Je n'arrive tout simplement pas à imaginer que le gentil gamin qui me réclame sans cesse des câlins ai pu prendre la vie de quelqu'un... Et pourtant, il n'a jamais pu me cacher quoique ce soit ni me mentir. Il n'a aucune raison de me raconter ça si c'est faux, et c'est bien ce qui me fait peur. Parce que je ne peux ni concevoir, ni accepter ce qu'il a fait.
Il a tué une innocente.

J'ai essayé de faire mine de le pardonner, après être partie et qu'il ai tous fais pour me retenir, pour avoir mon pardon. Mais je ne sais pas si j'y parviendrai réellement.
Rosa, qu'elle soit morte ou pas, n'aurait jamais approuvé ses actes. Je le lui ai bien fais comprendre. Moi non plus, si jamais je venais à disparaitre, je ne souhaiterai pas qu'il fasse le pire pour tenter de me ramener dans ce monde.
Peut être qu'avec le temps, ça me passera...
Cet incident me rappelle de mauvais souvenirs, liés à la mort de mon grand-père. Pour rien au monde, je ne veux continuer à voir mourir les gens autour de moi, surtout pas de mains pures comme celles de Bry, du moins pour ce qu'il en reste... Il ne devrait pas y avoir de sang dessus à son âge.


Mais passons...
J'ai eu l'occasion de revoir Phantaminum. Je ne l'avais pas reconnu sur le coup, et j'en suis un peu confuse en y repensant. Il faut dire aussi qu'il était affublé de bandelettes tel un Xélor, et qu'il avait pas mal changer physiquement. Il se serait réveillé près d'un cristal mauve, dans une grottet un peu étrange. Je crois savoir de quel genre de cristal il s'agit, il me semble en avoir déjà vu par le passé, il y a un bon moment de ça. Il s'en dégage quelque chose de quasi malsain, et leur présence me rend mal à l'aise.
Celui-là était énorme, d'après les dires de Phanta. Il lui a obscurçit la peau, et ses cheveux sont devenus blancs. Ca m'a un peu fait peur au début, mais... Au final, ça reste Phantaminum.
J'ai été très heureuse de le revoir, ça m'a fais plaisir de voir qu'il était toujours en vie.
Nous avons pas mal discuté, et il semblerait qu'il hésite à quitter l'Escale Peur, suite à quelques soucis internes. Il envisageait de rejoindre l'équipage. J'avoue que l'idée ne me déplairait pas...
Il s'est même approprié une tenue de pirate, un peu comme la mienne, qu'une amie m'a confectionné. Il avait plutôt fière allure habillé ainsi, ça le changeait de son armure habituelle.
J'espère bien le revoir vite...


On a un nouveau mousse dans l'équipage. Il est repartit aussi vite qu'il est venu. Ishali, qu'il s'appelle, mais on le surnomme Ishali Le Vagabond. Je l'ai surtout fréquenté lors de parties de chasse, pendant le court moment où il était là. Il me rappelle vaguement Segre. J'aurais aimé le connaître un peu mieux, avant qu'il ne nous quitte, mais je pense que j'aurais l'occasion de le revoir.

Je suis passé au Bar en vitesse, pour lire sa lettre et connaître les raisons de son départ, vu qu'il n'a pas voulu les réexpliquer de vive voix quand je les lui ai demandé. D'un côté, je pense qu'il a raison sur certaines choses. Peut être que cela fera bouger l'équipage, avec sa lettre... ?
Je vois souvent les mêmes personnes, Volârc, Cycy, Pir, ainsi que le Capitaine parfois, mais pour les autres... Chacun est tourné vers ses propres intérêts et sa propre quête de puissance, ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose pour le dernier cas, mais nous avons comme perdu notre âme. La dernière réunion de l'équipage au Bar remonte à tellement loin que je suis incapable de donner une date précise. Le fait est qu'ils me manquent tous, Hiz', Skerr, Stef', Caelius, et même le côté un peu bougon de Veldron par moment, ça me manque.
J'hésite sur ce que je vais faire d'ici les prochains jours.
J'ai demandé à passer le test pour devenir Veilleuse, mais je me demande si je n'aurais pas du demander celui d'Enrôleuse. Cycy croûle sous les candidatures, et le Capitaine n'a pas que ça à gérer. Quand à Sugalo, même si d'après ce que m'a dit le Capitaine, il avait émis le souhait de retrouver son ancien poste, je ne suis pas certaine que cela suffise. J'aviserai, si je n'arrive pas à passer rapidement à un grade supérieur et que la situation au niveau des candidatures ne s'améliore pas.

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Dim 18 Mar - 15:03

18 Martalo

Cette fois, c'est terminé.
J'ai envoyé ma lettre de démission à l'équipage.
Je me suis sentie bizarre, après l'avoir écrite et confiée à mon Corbac. Peut être finirais-je par le regretter plus tard, mais j'ai besoin de prendre un peu de distance. Je me demande comment ils ont réagit, quand ils l'ont lu. Peut être avec indifférence ou dédain pour certains. Ou peut être que d'autre en seront légèrement attristés. Mais il faut dire les choses comme elles sont : personne n'est irremplaçable.
Cette phrase m'amuse, car le départ de certains membres de l'équipage, comme Hizou ou Ishali, montre bien l'inverse. Sinon, serais-je sûrement encore dans l'équipage à l'heure actuelle, à essayer de faire ce que je peux pour tenter de lui redonner sa gloire d'antan.
Je ne sais même pas pourquoi j'ai écris un truc comme ça. Sûrement pour me convaincre que mon départ n'a pas d'importance ni d'impact, pour pouvoir partir sans avoir de regrets.

J'ai lancé mon blason dans un point d'eau, près de la taverne d'Astrub, mais je n'ai pas pu me résoudre à faire de même avec mon pendantif. Je n'ai jamais aimé les blasons qu'on porte en les accrochant sur les vêtements. C'est encombrant, voyant, et puis... Qu'est-ce que ça fait ringard !

Je me suis aussi embarquée dans une sale affaire, je le sens...
Elle aura au moins le mérite de me distraire un temps, pendant que je resterais du côté d'Astrub, avant de reprendre la route plus tard.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Mer 4 Avr - 12:07

3 April

J'ai déjà entendu dire qu'il n'y avait que les imbéciles qui ne changeaient jamais d'avis.
C'est peut être vrai.

Je suis finalement de retour au sein de l'équipage. Ma petite escapade n'aura pas duré bien longtemps. Elle aura eu au moins le mérite de me rappeler pourquoi je m'étais mis à la recherche d'un groupe de personnes soudées, avec qui je pourrais bien m'entendre et combler la solitude de mes voyages.
Jojo, un ami très fiable, m'avait proposé de rejoindre sa propre guilde, mais je n'ai pas réellement su m'y adapter. Je n'ai rencontré quasiment aucun de leurs membres, et ils ne semblent pas avoir d'objectifs particuliers ou de cohésion. L'exact opposé de l'équipage.
Sans compter qu'Eïffy est à leur tête. Je ne la déteste pas vraiment, mais disons que je la trouve un peu hautaine et distante. Trop à mon goût.

Non vraiment, ce n'était pas pour moi.
Et puis, je me suis rendue compte que l'équipage me manquait beaucoup trop...

Quoi d'autres... ?

Bryanor m'inquiète. Il a bien senti que j'étais un peu plus distante qu'avant. Et pourtant, on peut dire que je me suis un peu apaisée par rapport à ce qu'il a fait à Astrub, il y a quelques temps. J'avais fais en sorte qu'il récupère le corps de sa victime et qu'il lui donne une sépulture déçente, afin qu'il prenne bien conscience de son acte et qu'il médite dessus.
Je n'aime pas jouer les donneuses de leçons, mais face à ça, je ne pouvais pas l'ignorer...
Mais j'ai peur que cela aille trop loin. Il m'a confié qu'il voulait expier sa faute, d'une façon ou d'une autre. Son sentiment de trahir un certain Sol, un Iop dont il est proche et qui lui rappelle son père, ainsi que la confiance qu'à ce dernier en lui, n'arrange pas les choses.
Brya' est en train de changer. Je le vois bien, mais je ne sais pas quoi faire, ni quoi dire, pour le rassurer et qu'il retrouve son insousciance. J'ai bien conscience que je l'infantilise beaucoup pour son âge, mais je ne veux pas qu'il grandisse d'un seul coup à cause de son geste, et surtout pas dans ces conditions. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus sain, et je ne pense pas que le fait qu'il continue à se renfermer ainsi sur lui-même lui soit bénéfique...

Vample est vivant.
C'est un ami très précieux, mais j'ai l'impression qu'il m'attire plus d'ennuis qu'autre chose, même si d'un côté, c'est sans doute surtout la faute de ma curiosité. Je dois avouer qu'au moins, je n'ai pas trop le temps de m'ennuyer quand il est dans le coin en général.

Phanta nous a rejoint au sein de l'équipage ! Je suis toute contente, ça me rend d'humeur joyeuse. A un moment, j'ai bien crû qu'il allait être recalé pour de bon par Cyrielle. Heureusement que Piranha s'est finalement chargé de son entretien. Ce sera l'occasion de nous rapprocher un peu. Jusqu'à maintenant je ne le voyais pas beaucoup, vu qu'il était pris par ses contrats au sein de l'Escale Peur. C'est un compagnon très agréable, mais aussi très doué dans l'art du combat. Il m'a surpris à plusieurs reprises, surtout la fois où nous sommes allés dans les praires sauvages avec d'autres membres de l'équipage. J'oublie souvent la ténacité et la force qui caractérisent les guerriers Sacrieurs, car cela contraste beaucoup avec son caractère doux et aimable que je lui connais. Il est difficile d'imaginer qu'il puisse nous arriver quoique ce soit avec lui.

Il y a encore sûrement beaucoup de choses que je devrais consigner dans ce journal, mais j'ai un peu de mal à faire le tri et à mettre les choses en ordre dans ma tête ce soir, toutefois il y a quand même une dernière chose que je dois écrire ici.
J'ai quitté Sug'...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Mer 9 Mai - 22:07

8 Maisial

Que dire... ?

J'écris de moins en moins régulièrement, si bien que je vais sûrement oublier de noter tout un tas de détails ou d'anectodes.

Pour commencer, Phanta et moi sommes ensemble, enfin !

Cela remonte à un petit moment, déjà. Nous passons pas mal de temps ensemble, que ce soit au combat ou lors de moments plus calmes et propicent à la discution. Il est exactement la personne qui me manquait, et que je n'ai pas su trouver avec Sug et ses quelques prédécesseurs. Ca pourrait être parfait s'il n'y avait pas cette enquiquineuse d'Eniripsa qui nous a rejoint récemment, et qui, j'ai l'impression, a des vues sur MON Phanta. Soh' m'a assuré du contraire, il s'est même joyeusement moqué de moi et de ma jalousie, mais bon...

Je la garde à l'oeil, cette Moonzi.

Il y aussi cette histoire de malédiction, mais... Je ne m'en soucie pas. Ce n'est pas ça qui m'empêchera de rester avec lui, et puis je n'y accorde pas réellement d'importance. Tant qu'on sera deux, le reste m'est bien égal.

Il y aussi le... cas de Bry, qui m'inquiète un peu. Il semblerait qu'il ai des moments de crises où il n'arrive pas à se contrôler et où il frappe sans distinction les personnes qui l'entourent. J'ai pu le voir de mes propres yeux, le sentir plus précisément. Nous discutions tranquillement, quand il m'a mis un coup de boule sans prévenir et qu'il m'est monté dessus pour commencer à me frapper. Heureusement qu'il reste encore un gamin et qu'il avait l'air un peu affaiblis, j'ai pu le maitriser sans trop de mal. Mon vrai problème, c'est que je me refuse à lever la main sur lui, alors bon... J'ai quand même été obligé de l'assomer malheureusement, rien ne semblait pouvoir le faire revenir dans son état normal.

Nezorf est au courant de la situation, il m'a dit qu'il allait tenter d'apprendre à Bry à maitriser ses pulsions. Mais ça ne semble pas si simple que ça, espérons au moins que ça limite la casse.

Et pour finir...

NON MAIS QUEL ABRUTI, CE VELDRON !

*La phrase en question est écrite comme un bourrin, laissant penser une certaine colère, mêlée à de l'amertume*

Il a quitté l'équipage.

Il est persuadé d'être devenu inutile à cause de la perte de son bras et il se borne à croire que tout l'équipage le méprise.

Mais il n'a pas le droit de nous laisser derrière lui comme ça, pas lui ! Certes, il n'occupe plus le même poste qu'avant, mais ça n'enlève rien à ses compétances et à ce qu'il est : un guerrier redoutable et un compagnon fiable. Et puis on s'en fiche du grade, c'est Veldron, notre pilier de soutien lors de nos batailles. On a besoin de lui, il est stupide d'en douter... Ca me met hors de moi qu'il se sous-estime comme ça.

Est-ce qu'il sait au moins, ce qu'on a tous ressenti quand on a cru qu'il était mort, il y a quelques temps de ça ? Sûrement pas, sinon il n'aurait pas eu l'impression d'avoir été mis volontairement à l'écart dernièrement...

Je suis souvent un peu chiante avec lui, parce que je sais qu'il se vexe facilement. Mais dans le fond, je l'aime bien. Je préfère largement me confier à lui plutôt qu'à Stef - je croise les doigts d'ailleurs pour que celui-ci ne lise jamais ces lignes, même si y'a pas de raisons, hein, et puis c'est pas contre toi, Stef... - parce qu'il fait partie de l'équipage, ce que je considère un peu comme notre petite famille. C'est un ami, voilà tout.

Un ami un peu bourru parfois, mais c'est pour ça qu'on l'apprécie notre Veldron, et sur qui on peut s'appuyer et compter.

Et maintenant... Maintenant, j'ai juste envie de lui dire "Merde !" et de le ramener de force, et par la peau des fesses s'il le faut, à "la maison". De le forcer à ouvrir les yeux et d'arrêter ses conneries. Il voit bien que tous le monde tente de le faire revenir et qu'on s'accroche à lui, il croit qu'on fait ça pourquoi ?

Je n'arrive pas à trouver les mots qui pourraient te convaincre d'oublier tes reproches et de rentrer, mais...

Veldron, reviens avec nous s'il te plaît...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Ven 6 Juil - 14:31

5 Jouillet


*L'écriture est particulièrement sèche par rapport à d'habitude, et il manque ce petit côté souple habituel, comme si l'auteur était un peu tendue, ou anormalement très calme*


Ca doit faire un peu près un mois maintenant. Un mois que Phanta m'a quitté pour Moonzi.

Si je devais commencer à raconter ici ce qu'il s'est passé suite à ça, puis tous les événements qui ont suivi, j'y passerai sûrement une bonne partie de la nuit.

Pour résumer... A l'époque, il m'avait dit avoir rencontré une autre personne et avoir besoin d'un peu de temps et recul pour réfléchir à tous ça. J'ai appris son choix final par Vol', qui les avait vu au bar le lendemain. Ca m'a mis dans une rage pas possible, et j'ai voulu la tuer, pour avoir surgit comme ça dans notre couple et m'avoir pris la personne que j'aimais. Mais Phanta s'est interposé et je n'ai pas pu me résoudre à finir ce que j'avais commencé.
J'attends toujours la punition de Stef suite à cet incident d'ailleurs, mais il tient absolument à ce que Phanta et Moonzi soient là aussi, étant donné qu'ils vont aussi prendre.

Beaucoup de nouvelles recrues nous ont rejoint dernièrement, ce qui compense un peu le départ de Veldron, qui nous a de nouveau quitté. Elles ne sont pas toutes très aptes, mais certaines sortent du lot, comme Kat', qui n'est plus Mousse d'ailleurs maintenant, ou Fux, qui pique un peu ma curiosité puisqu'il a "plus ou moins" fait partis des Zilus Minati, enfin c'est une autre histoire...

Parmis eux, et il était passé Vigie, il y avait aussi Cruce...
Nous avions vite sympathisé. Il avait réussi à ramener Veldron, la première fois qu'il était partis, et il avait immédiatement gagné ma sympathie et une certaine estime rien que pour avoir accompli l'exploit de faire changer d'avis cette tête de mule.

J'ai pris goût à la fumette occasionnelle à cause de lui, toujours à s'allumer un cigare quand il se posait. Il dessinait beaucoup aussi, il m'avait même offert un de ceux qu'il m'avait montré une fois.
Il est rapidement devenu quelqu'un d'important dans ma vie, car nous passion beaucoup de bons moments ensembles, bien que nous avions souvent des avis divergeants. Je ne savais pas exactement comment le définir, à mes yeux. Je pensais beaucoup trop à Phanta, et quand j'ai commencé à souhaiter la même chose que lui, il était déjà en partie trop tard... Et même encore maintenant, je repense à mon adepte préféré de la déesse sanglante...

Je ne sais pas ce que je suis censée ressentir à présent, mais je me sens parfois vide. J'aurais mieux fait d'attendre.


*Le bas de la page a été arraché, comme si l'auteur considérait que ce qui avait été écrit était une marque de faiblesse. La suite se poursuit sur la page d'à côté*


Cruce est mort. Suicidé, plus exactement. Je l'ai appris aujourd'hui, mais j'ai aussi appris qu'il me trompait, moi et d'autres femmes. Il a choisit la solution des lâches pour échapper à sa soit-disante culpabilité.

Moi, il n'est plus question que je fasse partie de ses faibles-là.

Un jour, j'ai rencontré un homme qui avait une haine farouche des pirates. Pour lui, nous sommes tous des coupes-gorges, des gens sans morale, et qui n'agissent que pour l'argent et leurs ambitions personnelles. C'est sans doute vrai pour une bonne partie de nos... "Colègues".
J'avais essayé de lui faire comprendre que les Bananas avaient un minimum de principes, et qu'ils ne pouvaient pas nous comparer à eux, qu'on se battait avant tous pour nos idées.
Mais maintenant, je vais lui montrer, pas seulement à lui d'ailleurs, mais à tous le monde, à quel point il avait tord... Je serai bien pire encore.
Pourquoi se fatiguer pour des personnes qui vous assassineront d'un coup de couteau dans le dos tôt ou tard, ou qui vous abandonneront sans remords... ? Ce sera mon propre bonheur et mes propres intérêts qui auront la priorité maintenant.


C'était pour toi, Cruce, que j'avais fait la promesse de revenir.
A présent, je ne la tiendrais que si mes pas me font de nouveau croiser la route de l'équipage, et si ce n'est pas le cas... Alors c'est que ce n'était pas le chemin sur lequel je devais continuer d'avancer.


L'écriture est une preuve de faiblesse. On y consigne souvent un peu tout, notamment ce qui nous chagrine, ce qui fait mal, ce qui blesse. Ou tout simplement pour garder une trace de son passé, un lien quelconque avec afin de ne pas oublier chaques détails.

 

'Lin

*Le petit carnet bleu, dont quelques pages ont été arrachées à la fin, probablement pour servir de brouillon ou de lettre de fortune, a été négligemment placé au bord d'une table, du côté du tableau montrant un paysage paradisiaque. Son abandon semble avoir une signification particulière pour son propriétaire, tout comme la signature à la fin, comme si elle marquait la fin des récits de ce carnet*
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Petit Carnet Bleu de Lin

Message  Invité le Ven 6 Juil - 15:03

Soh' a trouvé le carnet qu'il a glissé sous son haut.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum