Chroniques de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chroniques de l'ombre

Message  Invité le Dim 1 Juil - 22:41

Dinsdor, 1er Joullier 970


Boarf...on m'a proposé d'écrire, paraît que ça aide. Le fait est que j'ai un gros problème sur les bras. J'commence peut-être par les belles choses.
J'ai rencontré une eniripsa mercolidor, je crois...et je me plaît avec elle. Je l'aime déjà comme un damné, et elle aussi, apparemment. Là ou Elina m'a ignoré royalement depuis mon entrée dans l'équipage, avec Akky tout s'est fait plutôt spontanément, on s'est trouvé. C'est le bonheur.
Parlons d'Elina, du coup. J'ai intercepté une lettre d'elle au capitaine, et ça annonce rien de bon. Elle voudrait quitter l'équipage. Encore un truc pour qu'on parle d'elle, sauf que cette fois ça a l'air sérieux, j'irai lui parler. J'essaierai d'éviter de <<parler>> comme je l'ai fait avec le boss, ça m'étonnerait qu'elle revienne avec un trou dans le vide. J'espère qu'elle va pas refaire une connerie, quand même. Ça m'inquiète un peu.
Sinon, J'vais tenter de décrocher le poste de bosco, il y a juste cet imbécile de cra sur mon chemin, mais je doute pas d'y arriver...j'ai encore des jokers dans ma manche.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chroniques de l'ombre

Message  Invité le Mar 24 Fév - 18:06

*Le vieux calepin de Cruce est dans un sale état, depuis le temps qu'il ne l'a plus ouvert: quelques pages se sont faites arrachées ça et là, l'encre de kralamour bon marché se confond presque avec le papier jauni par le temps. Par endroit, l'eau a complètement effacé le texte, laissant place à une bouille noirâtre du plus bel effet. Cependant, un nouvelle page d'écriture, plus brillante, commence à peine de sécher à la suite de ces chroniques. L'écriture est plus assurée, sont auteur semble avoir pris tout particulièrement soin à sa calligraphie à travers les ans.* 


Eh bien. Par quel bout commencer ? Par le commencement, j'imagine. Ça doit pas être si iop d'expliquer les choses clairement. J'ai pas la moindre idée de raisons qui me...comment dire ? Sérieusement. Il y a quoi de plus stupides que de coucher ses pensées sur une feuille de papier jaunie ? C'était 'Lin qui m'avait forcé à écrire, à l'époque. Je trouve toujours ça aussi idiot. Je suis un sram punaise ! Je suis pas habitué à laisser quoique ce soit derrière moi ! Tenir un carnet, c'est probablement la pire erreur de ma vie. C'est donner une arme pour me toucher en plein cœur à tous les clodos du dehors. Et pourquoi tu le fais quand même, alors, Cruce ? Qu'est-ce que tu cherches à prouver, hein ?  Bonnes questions. C'est comme parler à un iop mur. Mais j'imagine que ça doit faire du bien de déverser ce qu'on a en tête. Passons. J'ai bien assez de temps pour y réfléchir. 


J'ai relu vite fait les premières pages de ce carnet, retrouvé au fond de mon barda. Je suis tellement embarrassé. Je crois que j'aurais dû le brûler, une fois pour toute. Pourquoi cette honte ? Eh bien...pour plusieurs raisons. Si Cyrielle me voyait, elle me mettrait une immense claque, je pense. Elle aurait bien raison. J'étais vraiment pire qu'un abruti, à l'époque. Je m'étais battu comme un craqueleur pour obtenir la confiance d'Elina. Elle sort d'une rupture difficile avec Phantaminum. Je rencontre Akky. On a une brève histoire à laquelle je comptais mettre fin. 'Lin, finalement, se dit prête à un nouveau départ entre nous. J'aurais dû lâcher Akky et faire de mon mieux pour la rendre heureuse, dis-tu, cher journal ? Bingo ! J'ai continué ma liaison avec cette Eniripsa, mais pire, j'en ai commencé une autre avec une mousse de l'équipage. Même un porkass ne ferait pas ça. Bon, après. Le passage à tabac, je l'avais probablement mérité. Que 'Lin me laisse crever dans une mare à Astrub pour une rupture ? C'est un peu gros ! Je suis bien content qu'elle ait disparu, tiens ! Si un jour je la recroise, je lui passerai le pire savon de sa vie, si son arc n'est pas à portée de main. Là. C'est la première raison de mon embarras. Plus jamais je laisse entrer une femme dans ma vie, ça apporte que des complications.


Deuzio, j'étais tellement ambitieux. Bosco ! Hahaha ! Se battre pour la place de bosco ! J'avais de loin pas les épaules pour tenir un poste pareil ! Je suis même pas doué en relations, et je voulais commander des gens ? Qui plus est, me battre pour ce poste...avec Volârc ? Fallait vraiment être cinglé...Non. Moi, je veux plus de responsabilités. Je veux un poste où on m'emmerdera pas. Vigie, c'était top. Si jamais c'est encore possible que je retrouve ce poste, ça sera ma priorité. Sinon..bah. Matelot, c'est bien aussi. Ceci dit, avant de parler de poste et de grade...je ferais bien de me montrer un peu, j'ai pas mal ruminé tout ça en solitaire, j'ai pas marqué tant de points que ça, j'imagine. Je vais essayer d'être un peu plus présent.


Chronique du 24 Flovor 972, chaise longue du Fort Pirate, sponsorisée par Jus de Cawotte et Cie.


*le carnet est rangé sous le matelas de Cruce, dans le dortoir. Une fouille complète ou un nettoyage bien poussé peut éventuellement le faire découvrir Wink*
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chroniques de l'ombre

Message  Invité le Jeu 26 Fév - 0:25

Tout le HM ! Tu y crois ça ? Très cher et stupide carnet. Tout le p*tain de Fort que je dois ripoliner ! Et tout ça pourquoi ? Pour une simple plaisanterie...Un immense pénis tracé sur la tête de Dlave quand il dormait. Est-ce que ça en valait la peine ? Ab-so-lu-ment. Je suis un véritable artiste et cette peinture faciale était mon chef d'oeuvre éphémère. Mais bon, tout le Fort à nettoyer, ça en fait de l'huile de coude. Pour le moment, je glande près du feu de camp sur mon transat en faisant coucou de loin à tooouuuute la tâche qui m'attend. Je verrai demain, hein, ça presse pas. 

A part ça, Dlave est tout bizarre. J'ai vraiment l'impression qu'il tourne de nouveau en iop, quand je le vois j'ai pas l'impression que son cerveau a fait la connexion quand il s'est levé ce matin. Ça m’inquiète un peu quand même, va falloir que je le tienne un peu à l'oeil. 

J'ai rien de plus épic, ni de plus légendaire sous la main à raconter, c'est une journée assez triste.

Ah oui ! J'arrive au bout de ma réserve de Jus de Cawotte. Note à moi-même: Forcer Kocka d'une manière ou d'une autre à me refaire mon stock. 

Chronique du 25 Flovor 972, Fort Pirate.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chroniques de l'ombre

Message  Invité le Lun 20 Avr - 16:36

SBAFF ! 38. Un homme se traîne dans les marécages. SBAFF ! 39. Ah, non. 40. Cette homme en perdition semble errer sans but. Il patauge dans la boue qui lui monte jusqu'à la taille à présent. Il décide d'enlever sa capuche noire, alourdie par l'eau stagnante. Semble juger s'il pourra la brûler ce soir pour se tenir chaud. Non. Elle est trop lourde, trop imbibée. Il la laisse derrière lui, et celle-ci ne tarde pas à s'engloutir à jamais dans les fanges brunâtre qui composent l'endroit. Comme il commence à sa faire tard, Cruce semble chercher un endroit pour passer la nuit. SBAFF ! 41. Il trouve une butte qui à l'air à peu près au sec, et se dirige péniblement vers ce qui va devenir son lit pour un soir. Il s'extrait de la boue en rampant, crachant ses poumons. Enfin dehors, il rassemble ses dernières forces pour s'organiser un petit feu de camp. Bois sec, rarissime en ces terres désolées, un reste d'amadou, quelques feuilles de son carnet, qu'il a gardé au sec dans un baluchon découpé de son havre-sac, trop lourd à porter. Tandis que le feu prend gentiment, le sram se dirige, une petite casserole entre les mains, aux abords de l'eau stagnante, d'où il prélève une eau sirupeuse, avant de venir poser le tout sur les flammes montantes. C'est en regardant ce bien triste spectacle qu'il ouvrit pour la dernière fois son calepin noir. L'écriture est tremblotante et ne bénéficie plus du soin habituel que l'homme lui accordait autre fois.


Jour 4.


Cette fois, c'est cuit, je crois. J'aurais vraiment pas dû me la jouer solo. Le trésor n'était pas là. Je me suis fait baisé sur toute la ligne. Je savais bien que j'avais besoin d'aide pour ce coup. Il a fallut que je m'impatiente et que je la double. Elle m'aurait mis une belle tarte, si elle m'avait surpris dans mes préparatifs.Après toutes ces recherches, j'arrive dans cette grotte. Ce long tunnel, ce point d'eau fraîche au halo bleuâtre. Cette sphère rayonnante que j'en extrait après plusieurs plongées. Le besoin de la regarder à tout instant, de la garder entre mes mains. Le flash, la douleur. le réveil au milieu de nulle part. C'est ça. Les marécages de Nulle part, à droite après le Zinit. 


Jour 4, ou dernier jour. Je crois que j'ai attrapé la fièvre. Et la toutourista. Même bouillie, cette eau à un sale goût. Si demain je trouve pas soit de l'aide, soit mon chemin...
Je fais bouillir ma ceinture, en attendant. Ah, et haut fait du jour: 41 moskitos éliminés. Record battu. C'est fou comme ces trucs sont agressifs le soir.

J'ai du mal à construire mes phrases, les mots se mélangent dans ma tête. J'arrive plus à me souvenir comment on dessine les lettres. J'arrive même pas à reconstituer le visage de ceux que j'ai connu. Dlave. Stefiran. le cap'tain. Volârc, le boss, Doudou, Veldron, Elina, Akky, Nwu, Kocka...Putain...c'est fou comme on se sent seul quand on est sur le point de mourir.

Chroniques du x..aperirel, Nulle Part.

Ceci fait, l'homme se roula en boule autour de son feu, grelottant dans la nuit, et s'endormi en oubliant sa ceinture au fond de la casserole.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chroniques de l'ombre

Message  Invité le Mer 22 Avr - 23:18

Jour 5.

Eu des tords-boyaux toute la journée. Un salbatroce me suit à la trace depuis le matin. Il aura pas ma peau. S'il y a un salbatroce, il y a forcément un endroit sec pas loin. Ai aperçut une butte au loin. J'ai crû y voir une piste abandonnée. Ai marché toute la journée. Trouvé une vieille cabane de trappeurs. Bois sec. Deux topinambours pourris. Festin. Ai trouvé une glace aussi. Halo bleu toujours collé à la peau. Peur. Yeux disparus. 

Pas me rappeller les mots. Les lettres.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum